Afrique Cameroun : ça discute autour du salaire d’Akono

La victoire face au Togo (2-1), en mars dernier lors de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014 a relancé la question de salaire de Jean Paul Akono au sein des autorités camerounaises. La signature du contrat du sélectionneur local n’est plus qu’une question de temps. Tout semble aller sur les bons rails mais bute sur l’épineux problème de salaire.

Jean Paul Akono demande, selon Camfoot, un salaire mensuel de 15 millions de Franc CFA. Le ministère juge « trop élevé » la prétention salariale du sélectionneur. Le patron des Sports camerounais et sa suite proposent un salaire de 7 millions.

« Jean-Paul Akono a demandé un salaire mensuel de 15 millions, alors que son adjoint, lui, voulait huit millions, soit le double qu’il gagnait quand il était l’adjoint de Denis Lavagne ».

Ce contrat devrait se faire sans problème du moment où c’est le chef de l’Etat qui a demandé à ce que ce staff technique soit en place pour attirer les cadres de la sélection.

« Le Premier Ministre et le cabinet civil de la présidence de la République ont donné leur aval pour la signature du contrat des entraîneurs (…) Adoum Garoua ne veut prendre aucun risque, étant donné que c’est le chef de l’Etat lui-même qui avait demandé la nomination de ce staff avant le match contre le Cap Vert en octobre 2012 », informe le quotidien Le Jour.

Une rencontre a déjà eu lieu entre le sélectionneur et son adjoint et le directeur des sports de haut niveau pour un éventuel paiement de salaire. Jacques Oumarou Tado avait dans l’enveloppe, un montant de 42 millions en raison de 7 mois de salaire pendant 6 mois, soit de septembre 2012 à mars 2013. Ce que le sélectionneur avait refusé, ne reconnaissant aucun  contrat dans ce sens.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com