Algérie Algérie: Le handball au bord d’une nouvelle crise !

L’élection le 14 mars de Mohamed Aziz Derouaz à la tête de la fédération algérienne de handball, n’a pas su mettre fin à crise que connait l’instance. La Fédération internationale (IHF) dans un courrier adressé ce lundi au Comité olympique algérien (COA) ne reconnait pas l’élection qui a mis en place le nouveau bureau.  L’IHB accorde un délai de 3 mois à la fédération algérienne pour organiser une nouvelle assemblée générale élective (AGE).

L’exclusion de l’ex-président, Djaâfer Aït Mouloud de la course à la tête de la fédération algérienne de handball explique cette décision de l’IHF qui menace de prendre des sanctions si le nouveau bureau ne revoie pas sa copie.

Mohamed Aziz Derouaz le premier visé dans cette affaire compte user de tous les recours pour défendre les intérêts du handball algérien. « Le bureau fédéral et moi-même ont été élus dans des conditions normales des statuts et règlements de la FAHB et de la Loi algérienne sur le sport, dans le cadre de la souveraineté nationale. Nous sommes toujours en fonction (…)

 Nous venons juste de prendre connaissance de cette lettre. Nous allons l’étudier tranquillement et donner la réponse appropriée. Cette correspondance est adressée au COA, lequel est habilité à répondre à l’IHF. Quant à la FAHB, elle défendra ses intérêts et ceux du sport algérien », soutient le président algérien. »

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. roger amiyouyou

    c’est bien. mais il faut savoir que la même chose risque de se passer au Bénin. une crise au sein de la fédération béninoise de handball qui ne dit pas son nom. si le président Dr Arèmou quitte la tête de la fédération et passe le temoin à SERGE AKAKPO son actuel Secrétaire ce srait alors la mort ou l’apogé du de la fédération. il risque de transformer le siège en sa chambre à coucher. ce n’est plus sur que des équipes de hand ball existeront encore au Bénin. le mieux est que le Dr réfléchisse sur son remplacent.

  2. roger amiyouyou

    . Il faut que les responsables des fédérations évitent des élections trunquées afin d’éviter le recours ou des secousses des instances supérieures après élections. on en profite pour avertir le Dr Arémou de ne pas laisser quelqu’un venir detruire ce qu’il a construit depuis des année. il y a autour de lui des hommes opportunistes et de faire son sondage et de voir si le bureau exécutif croit encore à SERGE AKAKPO se serait absurde

Comments are closed.