Afrique Cameroun: Sous la pression de la FIFA, le ministre des Sports fait marche arrière

Rebondissement au sein de la crise du football camerounais. Adoum Garoua, le ministre des Sports fait marche arrière après un courrier de la FIFA lui ordonnant de ne pas s’immiscer dans les affaires de la Fecafoot (Fédération camerounaise de football). L’ultimatum de la FIFA est arrivé ce mardi. Dans un courrier, Adoum Garoua autorise Iya Mohamed, président de la Fecafoot à poursuivre le processus électoral.

« En accusant réception de votre correspondance en référence visé en objet et y faisant suite, j’ai l’honneur de vous inviter à la poursuite de l’exécution du calendrier des opérations électorales dans votre fédération en respect de la législation nationale et des principes sportifs internationaux ».

Il fait également quelques recommandations à Iya Mohamed, dans le collimateur de la justice camerounaise pour détournement d’argent à la Sodecoton.

« Je vous demande par la même occasion de vous entourer des précautions nécessaires pour éviter toute menace ou trouble à l’ordre public, qui pourrait résulter de l’organisation par votre fédération desdites opérations. A cet effet, vous voudriez bien me rendre compte des démarches que vous aurez effectuées dans ce sens et de leurs résultats ». Quant aux consultations élargies avec les acteurs du football, elles vont se poursuivre. Le calendrier de ces « consultations élargies des acteurs du football engagées par mon département ministériel et prévues pour se tenir du 9 au 23 avril 2013 ».

Une nouvelle qui ne va pas faire plaisir à Antoine Bell, qui estimait que la FIFA ne devait pas laisser passer les problèmes du football pour des élections.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com