Afrique L’UEFA part en guerre contre le racisme

L’UEFA aura la main lourde avec le racisme. Désormais tout joueur accusé de racisme dans une compétition organisée par l’instance du football européen écopera d’une suspension de 10 matchs.

«Il faut avoir de nouvelles sanctions à effet dissuasif, c’est pourquoi nous proposons qu’un joueur ou un officiel convaincu de racisme écope de dix matchs de suspension minimum», a déclaré le secrétaire général de l’UEFA Gianni Infantino.

« Si les supporters d’un club sont reconnus coupables d’actes de racisme, poursuit Infantino,  la première sanction sera la fermeture des tribunes du stade d’où seront parties les insultes. Ce sera ensuite un huis clos total et 50.000 euros d’amende ». Ces nouveaux règlements devraient  entrés en vigueur la saison prochaine. Le milieu de terrain du Milan AC Kevin-Prince Boateng avait quitté le terrain en janvier suite a des cris racistes lors du match amical contre Pro Patria en Italie.

L’international ghanéen ne manque pas une occasion pour dénoncer le racisme dans le football comme ce fut le cas au mois de mars au cours d’une réunion des vedettes du ballon rond à l’initiative de la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme au siège de l’ONU.

 

 

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS

Un commentaire

  1. Entant que homme d’affaire, j’ai voyager dans plusieurs pays du monde et trainer des blancs a mes pieds, croyez moi, il y a plus de misérables singes chez eux qu’en Afrique. C’est juste une question de communication. Ils oublient que c’est un singe qui dirige le monde. Ces misérables turque aussi! Franchement!

Comments are closed.