Football Joseph Blatter piégé sur Twitter – Analyse –

Nous vous l’annoncions hier sur Africatopsports. Les hackers ont utilisé le profil Twitter de Joseph Blatter pour annoncer sa démission à la tête de la FIFA.

Le Twitt annonce que Joseph Blatter rend le tablier car accusé de corruption…  Tout part d’un premier tweet de Sepp Blatter. « J’ai pris l’argent du Qatar et alors ? « en référence à l’attribution de la Coupe du monde 2022 puis « Son excellence l’Emir du Qatar a été très généreux  » et enfin « Je ne m’excuserai pas, j’ai fait au mieux pour la FIFA « . 

En parallèle, le compte Coupe du monde de la FIFA annonce une « réunion » puis dans la minute suivante que Sepp Blatter va se voir « retirer ses fonctions suite à des accusations de corruption »Que des e-mails entre le président de la FIFA et le Ministre des Affaires Étrangères du Qatar ont été retrouvés ainsi qu’une somme importante sur un compte en Suisse. Les deux comptes affichent ensuite des références à la Syrian Electronic Army. Après un peu plus d’une heure, les tweets ont été effacés et sur un autre compteCes quelques messages ont relancé les derniers scandales en date qui avaient ébranlé l’instance et son plus haut dirigeant, notamment la corruption au sujet de l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. Dans cette affaire, plusieurs membres éminents de la Fifa, dont Joseph Blatter, étaient soupçonnés d’avoir touché de fortes sommes d’argent pour offrir leurs voix.

Les pirates informatiques se disant proches du président syrien Bachar Al-Assad, le Qatar aurait soudoyé le président de la FIFA pour obtenir l’organisation de la Coupe du monde 2022. La Fifa a réagi pour démentir cette information.

Décidément, il n’est pas rare ces dernier temps qu’une affaire liée à la corruption, éclate dans l’entourage de la FIFA. Joseph Blatter avait même dû faire face à plusieurs affaires de corruption avant sa réélection. Le monde du ballon rond commence à s’interroger à propos de l’intégrité du Suisse contre lequel rien n’a toutefois jamais été prouvé.

Il n’y pas longtemps, l’un des principaux conseillers de la commission anti-corruption de la FIFA a démissionné, affirmant que l’organisme n’a pas réussi à changer sa culture dans la foulée des scandales de corruption. Selon le conseiller, la FIFA «demeure la société fermée qui a contribué à ses problèmes.»

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com