Afrique Foot Sénégal : déplacements périlleux pour Giresse et la sélection en Angola et au Libéria

Entre le 8 et le 15 juin 2013, les Lions du Sénégal dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde jouent deux matches capitaux contre respectivement l’Angola et le Liberia.

Deux rencontres comptant pour les quatrièmes et cinquièmes journée, aussi capitales qu’importantes car pouvant définitivement sceller l’avenir des équipes dont le Sénégal leader avec cinq points, du Liberia avec quatre points, l’Angola avec 3 points et l’Ouganda 2 points.

D’où des préparations de part et d’autre trop importantes et qui nécessitent les meilleures conditions de préparation et de voyage.

Tous les détails étant importants pour ce faire.

D’où la sollicitation des responsables du football sénégalais à l’endroit des autorités étatiques sénégalaises pour la mise à disposition de l’avion présidentiel pour ce périple africain.

Une demande formulée depuis la fin de la rencontre comptant pour la troisième journée des éliminatoires du mondial entre le Sénégal et l’Angola à Conakry le 23 mars dernier.

Mais une demande qui n a pas encore une oreille attentive. Il y a quelques jours, le ministre des Sports du Sénégal soutenait que «  il n est pas encore assuré que l’avion présidentiel sera mis à la disposition de la sélection nationale. Parce que d’abord la capacité n’est plus la même depuis son réaménagement et on en sait pas davantage sur l’agenda du Chef de l’Etat qui pourrait voyager à cette période« .

Autant de considérations qui font qu’aujourd’hui les responsables du football sénégalais « cherchent des solutions pour palier ce problème qui en est réellement un« .

Le plan B étant désormais de se regrouper à Paris ou Bruxelles d’où chaque jour partent des vols directs sur Luanda pour le match contre l’Angola ».

Mais si pour ce premier match, une solution est en vue, pour la deuxième rencontre du 15 juin à Monrovia , on cherche encore des solutions.

A un mois de ces rencontres, pour une sélection sénégalaise qui ambitionne de se qualifier pour sa deuxième coupe du monde après celle de 2002, le ciel ne se dégage pas encore.

Ce qui laisse croire à certains spécialistes que «  Giresse et ses poulains vont vers une odyssée compliquée« .

O.DIARRA ATS-SENEGAL

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS