Lutte Sénégal : Balla Gaye II contre Tapha Tine. 50.000 amateurs attendus pour 17.000 places disponibles !

Le 2  juin prochain, Balla Gaye YY affronte Tapha Tine.  50.000 amateurs sont attendus pour 17.000 places disponibles

Combat au sommet mettant aux prises le 2 juin prochain au stade Demba Diop de Dakar, d’une part Balla Gaye II actuel roi des arènes à Tapha Tine tombeur d’un autre ancien roi des arènes, Bombardier,  une affluence record jamais égalée dans l’arène sénégalaise est attendue. 

Une demande qui sera à coup sûr plus forte que l’offre en termes de billets d’entrée.

En fait, le stade Demba Diop ( stade de football mythique où a eu lieu les jeu de l’amitié de 1964 mais qui est devenu  antre de la lutte sénégalaise, faute d’arène nationale…ne peut contenir que 17.000 places.

Une capacité qui a souvent posé problème à certains promoteurs dans certains combats qui les années passées ressemblaient au plus à celui qui mettra aux prises Balla Gaye II à Tapha Tine.

C’était le cas pour Balla Gaye II contre Yekini ou un certain Modou Lo contre Eumeu Séne.

Les craintes d’une surpopulation au stade avec tous les dangers possibles se manifestent déjà pour ce combat du 2 juin prochain.

D’où la décision du promoteur de ce combat , Aziz Ndiaye de Aziz Productions de procéder à une prévente des billets les plus chers et qui concernent la loge et la couverte.

  »A partir du 2 mai, soit à prés d’un mois du combat entre Balla Gaye II et Tapha Tine, les billets d’entrée surtout pour la loge et la couverte seront mis en vente afin de parer à toute éventualité par rapport aux entrées », a t-il soutenu il y a quelques jours.

Des propos qui ont té actés depuis 72 heures  avec la vente par réservation des tickets de la loge qui selon certaines informations couteraient 100.000 FCFA.

Une manière pour l’organisateur de ce combat de  » préparer l’opinion sénégalaise à un combat à guichets fermés ».

Ce qui n’est pas dans l’habitude des sénégalais amoureux de lutte qui attendent souvent le même jour pour se rendre tranquillement au stade pour négocier le billet d’entrée derrière de longues files d’attente.

En atteste le fait que le 1er mai dernier à l’occasion du combat entre Sa Thiès et Malick Niang, ils ont été nombreux à avoir acheté un billet sans pouvoir accéder au stade Demba Diop.

A plus de deux heures du combat ( 16h GMT), la police nationale sénégalaise avait exigé la fermeture des portes d’entrée et l’arrêt de la vente des billets.

Le stade Demba Diop était déjà plein à ras. La lutte étant le sport le plus populaire au Sénégal et qui draine le plus monde et d’ambiance chaque week -end.

Oumar DIARRA

OumarouATS