Combats Sénégal Lutte : Un projectile blesse Garga Mbossé qui est évacué à l’hôpital

Exclu Ats :  Un projectile blesse Garga Mbossé qui est évacué à l’hôpital

Le combat de l’Ascension n’a pas eu  lieu. L’arène sénégalaise mobilisée en masse ce jeudi au stade Demba Diop de Dakar pour suivre la confrontation tant attendue entre Lac Rose de l’écurie Fass à Garga Mbossé de Door Doorat de Zoss, ne verra jamais le combat tant attendu. 

Une heure après son entrée dans l’arène transformée du stade Demba Diop, alors qu’il s’appliquait dans son coin mystique pour ses bains ou autres activites mystiques liées à son combat ( comme cela se fait au Sénégal) il est atteint par un projectile venu des gradins.

Une grosse pierre qui aurait été lancée par un amateur qui sera reconnu en Jean et basket , avec des rastas comme coiffure et qui sera appréhendé et menotté par la police qui l’embarque pour le commissariat central de Dakar.

Alors qu’au même moment aprés les tentatives sous la forme de premiers soins des médecins du Cng présents au stades n’avaient pas permis de donner grand chose, Garga Mbossé atteint à la tête où elle est doublement blessée, Garga Mbossé est évacué à l’hopital où il était encore jusqu’en début de soirée.

Calmement comme si de rien n’était, Lac Rose son adversaire continuait ses séances de  » bakks » ( danses des lutteurs).

Mais finalement face à la situation qui se présentait, le Cng de lutte du Sénégal a pris la décision d’annuler ce grand combat. L’un des adversaires n’étant pas disponible »

Au grand dam des milliers d’amateurs et de férus qui avaient décroché des tickets entre 5000 pour la couverte et 50.000 pour la loge officielle.

Mais aussi des organisateurs ( que sont la première chaine privée sénégalaise 2STV et un promoteur privé Mbor Productions).

Même si les autres combats ont été tenus, l’ambiance était déjà morose dans ce stade parce que simplement qu’au Sénégal même si les affiches peuvent être une dizaine, mais souvent seule l’affiche donnant lieu du grand combat intéresse les férus.

Ce jet de projectile qui a blessé Garga Mbossé, le frère de Zoss fait comprendre à plus d’un que la violence dont on dit à chaque fois qu’elle est bannie dans l’arène, n’est qu’endormie.

Une situation certainement qui fera réagir le comité national de gestion ( Cng) de lutte qui est trés attendu dans ces jours à venir pour des mesures liées à cette situation  » grave » à quelques semaines de la fin de la saison.

Mais surtout face à un agenda fait de grands combats dont un certain Balla Gaye II contre Tapha Tine ( où les germes de violences sont perceptibles déjà) ou d’un Eumeu Séne contre Modou Lô ( avec des supporters réputés chauds)

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS