Antilles Brest/ Grougi : « Ça fait mal d’être dans les trois relégués »

Dernier au classement le Stade Brestois est condamné à la Ligue 2 la saison prochaine. Les Bretons qui n’ont rien à espérer du championnat, quittent l’élite par la grande porte. Brest reçoit sur sa pelouse du stade Francis-Le Blé Sochaux dans le cadre de la 36ème journée de la Ligue1. A la réception des Lionceaux. Les Brestois espèrent enfin renouer avec la victoire après une série de huit défaites consécutives. Pour Bruno Grougi, c’est même devenu « une affaire d’honneur ». Le Martiniquais n’a pas l’intention d’être la « risée » du championnat de France.

 

« C’est assez bizarre. Dimanche, lundi et mardi, il y avait de l’abattement, de la tristesse même, pour certains. Et après, le quotidien reprend, il y a plus de détente, explique l’Antillais dans les colonnes de L’Equipe. Je n’ai pas envie de le dire, parce que je peux passer pour un fou. Mais, tant qu’il y a une petite chance, il faut la saisir à fond. Je ne veux pas dire qu’on est relégués, même si, au vu de notre série, je suis le premier à avouer qu’il faut penser à la L 2 ».
« J’en fais une affaire d’honneur. Ça fait mal d’être dans les trois relégués et si en plus tu es dernier, tu es la risée, alors qu’on était loin d’y penser à la trêve. Par rapport au public, je trouve que c’est honteux. Si tu finis la saison avec onze défaites (d’affilée), les vacances et le début de la prochaine vont être durs. Peut-être que je me fais des films parce qu’il y aura des changements, mais bien finir cette saison, c’est le meilleur moyen de bien commencer la prochaine. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com