Cyclisme La mort de Philippe Gaumont : il ne se réveillera pas de son coma !

Le monde cycliste est en deuil. Même si beaucoup depuis trois semaines savaient qu’il était condamné.

L’ancien coureur cycliste français Philippe Gaumont est décédé à l’âge de 40 ans vendredi soir au centre hospitalier d’Arras.

Il restera comme le grand complice de Frank Vandenbroucke.

Il a succombé des suite d’un accident cardiaque le 23 avril. Il avait été déclaré « cliniquement mort » il y a quelques jours.

Il avait couru pour les équipes Castorama (de 1994 à 1995), GAN (1996) et Cofidis (de 1997 à 2003). Sa plus belle victoire avait été Gand-Wevelgem en 1997, une épreuve qu’il est le dernier français à avoir remportée.

On retiendra aussi sa belle médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 lors du contre-la-montre par équipes.

Sa belle carrière avait entaché par les suspicions de dopage.  Il a été contrôlé positif en 1996 et 1998 et, en 1999, un contrôle sanguin a révélé des traces d’amphétamines. Il a surtout été au centre de l’affaire Cofidis, où il était passé aux aveux en 2004.

Il avait eu le courage de publier un livre courageux :  « Prisonnier du dopage ».

Il était père de trois enfants,.

Depuis deux ans, il tenait la brasserie O Déjeuner à Lens.

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS