lutte Lutte Sénégal : Le nom de l’arbitre du combat Tapha Tine-Balla Gaye II caché pour des « raisons mystiques » !

C’est le grand combat Tapha Tine-Balla Gaye II très attendu le 2 juin prochain. Et le nom de l’arbitre a été caché pour des « raisons mystiques » 

Ceux qui estiment que le pourcentage du mystique dans l’arène sénégalaise ne représente pas plus de 2%, malgré tout ce qui est visible, pourrait bien revoir leur copie.

Après le combat Yekini contre Balla Gaye II le 22 avril 2012 ( où il avait été fait état de sommet mystique), l’affiche Balla Gaye II  contre Tapha Tine du 2 juin prochain battra aussi des records.

Entre les prédictions depuis quelques semaines des voyants ( donnant des verdicts à tout bout de champ) et les déclarations des lutteurs ou de leurs staffs qui déclarent que  » le mystique sera un aspect phare », le Cng de lutte a aussi pris très au sérieux cet aspect.

En effet, pour des raisons clairement mystiques le nom de l’arbitre – juge central de ce combat » ne sera pas connu avant le jour J et à quelques minutes de la confrontation ».

A en croire Khalifa Sow, le président de la commission des arbitres de lutte et membre du comité national de gestion ( CNG) de lutte  » tous les arbitres reconnus par la Cng pour officier peuvent être désigner pour ce combat. Mais pour certaines raisons mieux vaut attendre le jour J pour désigner l’arbitre central et ses trois juges dont deux dans l’enceinte ».

En fait, certains spécialistes de la lutte sont sans ambages :  » si l’un ou l’autre des deux camps connaissent déjà le nom du juge, il peut l’atteindre mystiquement de nature à le pousser à apprécier une chute qui n’est l’est pas encore ».

Il est vrai que beaucoup de grandes affiches de lutte ces dernières années ont été souvent entachées  » d’erreurs d’arbitrages ». *

On peut citer entre autres…Tyson contre Bombardier par deux fois en 2002 et en 2005, Tapha Guèye Baboye vers la fin des années 2000, Yékini contre Tapha Guéye en 1999, Lac II contre Baboye….

Donc afin d’éviter toute polémique tendancieuse au soir de ce « combat du siècle », le juge qui sera désigné à quelques minutes n’aura pas de pressions antérieures avec des nuits hantées …ou  bien de subir d’ici à cette date, les foudres des marabouts de l’un ou de l’autre des deux lutteurs.

O.DIARRA ( ATS- SENEGAL)

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS