Afrique Aubameyang: « l’offre de Makhachkala fait réfléchir », son dernier match ce soir?

Pierre-Emérick Aubameyang et Saint-Etienne espèrent coiffer clore la saison en toute beauté ce dimanche lors du déplacement à Lille. Mais c’est l’avenir de l’attaquant gabonais qui reste au centre des débats. Dans un entretien à Pravda, Aubame évoque ce sujet sans détour, notamment l’offre de Samuel Eto’o et de l’Anzhi.

« Est-ce que je dispute mon dernier match avec Saint-Etienne ? On dirait que tout le monde s’inquiète pour mon avenir. Même moi je ne sais pas ! Jouons d’abord, on parlera après ! Qualifier Saint-Etienne pour la Ligue des Champions, c’est une possibilité (…) On peut gagner à Lille. Mais bon, pour ça, il ne faut pas se mettre de pression. Un nul pourrait même nous permettre de conserver la quatrième place (…) La barre des 20 buts ne me travaille pas plus que ça. Ce serait symbolique. 20, c’est un compte rond. J’aime bien. Mais si je reste à 19, ce serait déjà pas mal. Ne vous inquiétez pas, la fin sera belle avec une victoire et un but. 22, c’est bien aussi, non ?

Une qualification pour le troisième tour préliminaire de la C1 pourrait m’inciter à ne pas partir, c’est possible. Il faudra voir si d’autres clubs m’approchent. Tout le monde m’envoie ailleurs, pense que j’ai reçu des propositions concrètes et que j’ai fait mon choix. ce n’est pas encore le cas. Je suis à Saint-Etienne et heureux d’y être. Au point d’y rester ? Il va falloir en parler. Tout se basera sur une discussion avec mes dirigeants (…) J’espère que ça se décidera tôt. Je n’ai pas envie de gamberger. Reprendre avec Saint-Etienne et être transféré ensuite, ce ne serait pas terrible.

Où aimerais-je aller ? Peut-être en Allemagne ou en Angleterre, voire en Italie. Le PSG ? Vous voulez que je reste en France, c’est ça ? Cette possibilité existe. Encore faut-il recevoir une offre concrète ! Celle de l’Anji Makhatchkala fait réfléchir. Mais je veux privilégier l’aspect sportif. Ce n’est pas dans mon optique de partir tout de suite jouer dans des clubs comme celui-là et en Russie. En fin de carrière, on ne sait jamais. En attendant, je poursuis deux rêves : disputer la Ligue des Champions et jouer un jour au Real Madrid. Je suis sûr que j’arriverai à les exaucer.« 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com