lutte Yekinini : »je viens pour gagner ! »

Treize (13) mois après sa première défaite dans l’arène sénégalaise, Yakhya Diop «  Yekini » l’ex roi des arènes a déclaré ce jeudi à Dakar qu’il revient dans l’arène avec comme objectif de gagner.

Yekini, où étiez vous depuis treize mois coïncidant avec votre défaite face à Balla Gaye II ?

Rires. J’espère que vous n’avez jamais pensé comme certains que j’avais quitté l’arène. Non. J’étais juste en retrait car je me soignais. En fait j’étais malade de mon corps. Quatre mois avant mon combat contre Balla Gaye II j’étais déjà malade. J’avais un problème de nerfs croisés. Au début je pensais que c’était lié à un problème mystique. Mais au finish je me suis rendu compte que c’était autre chose. D’éminents professeurs de médecine m’ont soigné et appuyé. Je n’en avais parlé à personne. Même pas à mon entourage. De peur que le combat contre Balla Gaye II soit reporté. Trois mois après le combat j’étais toujours malade. Aujourd’hui je vais bien.

Mais d’aucuns estiment que vous êtes juste revenu pour reprendre la couronne  prise par Balla Gaye II ?

Tu sais moi je suis un lutteur. Même avant mon combat contre Balla Gaye II j’avais annoncé qu’il me restait deux à trois combats. Cela n a pas changé. J’ai juste un ou deux combats avant de décrocher. Maintenant, Balla Gaye II n’est pas le seul ici. Y’en a plein d’autres avec qui je peux lutter. Mais j’avertis que je suis revenu pour un combat choc. Donc un jeune lutteur choc. Balla Gaye II a déclaré qu’il ne luttera plus avec moi. C’est son choix je n’en discuterai pas.  En tout cas une chose est claire, je suis revenu pour gagner. Quel que soit mon adversaire.

Entre temps on a parlé de beaucoup de choses dont la séparation avec votre préparateur mystique pour trahison ?

Oui c’est vrai que je me suis séparé de Mansour Sakho, mais je ne dirai pas pourquoi. Désolé ! J’ajouterai simplement que cette défaite m a ouvert les yeux et m’a permis de voir beaucoup de choses. C’est une défaite normale. Balla Gaye II m a battu, mais je pense que (rire) que je suis et je reste le Khalife général de l’arène sénégalaise. En outre, je reviens et j’attends tous les promoteurs, et qu’il se pourrait même que j’organise mon propre combat. Je réaffirme ma volonté : gagner et rien d’autre.

Propos recueillis par O.Diarra ATS

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS