Brésil 2014 Coupe du Monde du Brésil : 15 milliards qui mettent le feu aux poudres !

5941704

Africa Top Sports.com suit très attentivement les manifestations violentes qui se passent au Brésil à un an de « sa » coupe du Monde. D’autant que la coupe des Confédérations – une répétition avant l’heure- se joue actuellement !

Le Brésil est secoué depuis lundi par d’importantes manifestations sociales.

Une partie de la population a le sentiment alors que toutes les priorités sont concentrées en partie sur la prochaine Coupe du monde de foot 2014, qui s’élève à 15 milliards de dollars.

A ce jour, et avec une addition qui pourrait s’alourdir !

«Le peuple en a marre. Le coût de la vie est de plus en plus élevé. Tout augmente, notamment les transports. Le service public est dans un état déplorable.»

bresil

Il s’agit des plus importantes manifestations sociales depuis celles dirigées en 1992.

Toutes les grandes villes ont été touchées : Sao Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte, Fortaleza, Salvador.

A Brasilia 200 manifestants, sur un total de plus de 2 000, sont parvenus à grimper sur le toit du Parlement.

A Belo Horizonte, la police a tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants pour les empêcher de s’approcher du stade Mineirao où se jouait le match de la Coupe des Confédérations entre le Nigeria et Tahiti.

Le slogan est simple : « Viens, viens, viens dans la rue, viens! »

Un jeune témoigne : « Je suis ici pour montrer que le Brésil n’est pas seulement le pays du football et de la fête. Ici, nous avons d’autres préoccupations, comme le manque d’investissements dans des choses réellement importantes comme la santé et l’éducation»

Alors qu’on a pu entendre aussi « le Brésil est foutu, le peuple est apparu« , la Présidente Dilma Roussef a tenté de calmer le jeu : « C’est le propre de la jeunesse de manifester. Les manifestations pacifiques sont légitimes et qu’elles font partie de la démocratie ».

Espérons que le calme revienne très vite ! Le peuple brésilien mérite la paix et une belle coupe du monde !

A suivre donc…

 

 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS