Ils ont dit Serena Williams : des propos choquants sur un viol ! Ses excuses !

Unknown

Serena Williams se retrouve aujourd’hui au centre d’un vive polémique à quelques jours du tournoi de Wimbledon, dont elle est la tenante du titre.

On lui reproche des propos très controversés dans le dernier Rolling Stone  au sujet du viol d’une adolescente de 16 ans survenu pendant l’été 2012.

On se souvient qu’une jeune fille de 16 ans avait été abusée dans la petite ville de Steubenville, dans l’état de l’Ohio dans le cadre d’un sordide viol collectif à l’occasion d’une soirée.

Alors que deux de ses agresseurs qui avaient agi sous l’influence de l’alcool ont été condamnés, la joueuse de tennis a commenté :  « Pensez-vous que c’est juste, ce qu’ils ont eu ? Ils ont fait quelque chose de stupide, mais je ne sais pas… Je ne veux pas blâmer la fille, mais si vous avez 16 ans et que vous vous saoulez comme ça, vos parents devraient vous apprendre : n’accepte pas de verre d’autres personnes. Elle a 16 ans, pourquoi était-elle ivre au point de ne plus se souvenir de rien ? Elle a de la chance. De toute évidence, je ne sais pas, peut être qu’elle n’était pas vierge, mais elle n’aurait pas dû se mettre dans cette position, sauf s’ils lui ont filé quelque chose, alors c’est différent. »

Face à la polémique de plus en plus vive, Serena Williams a fini par s’excuser pour ses propos indignes, par le biais d’un communiqué publié ce mercredi sur son site officiel. Et là, la version diffère fort heureusement : « Ce qui est arrivé à Steubenville a été un réel choc pour moi, commence par rappeler l’Américaine. J’en ai été profondément attristée. Pour une personne, être violée, à seulement 16 ans, est une horrible tragédie ! Pour les familles impliquées, celle de la victime du viol et celles des accusés. J’essaie actuellement de contacter la famille de la jeune fille pour les assurer du fait que je suis profondément désolée de ce qui a été écrit dans l’article de Rolling Stone. Ce qui est écrit – et que je suis supposé avoir dit – est insensible et blessant, je n’ai en aucun cas voulu dire ou insinuer que c’était entièrement sa faute. J’ai combattu tout au long de ma carrière pour l’égalité des femmes, pour que les femmes aient des droits égaux, et qu’elles soient respectées dans leurs domaines respectifs, poursuit la joueuse âgée de 31 ans, tout ce que je pouvais faire pour soutenir les femmes, je l’ai fait. Mes prières et mon soutien iront toujours à la victime du viol. Et plus particulièrement dans ce cas, à une innocente enfant de seize ans. » 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS