Brésil Violences Brésil : Luiz Felipe Scolari le sélectionneur défend le gouvernement !

Luiz-Felipe-Scolari-001

L’ambiance est toujours aussi tendue au Brésil pendant la coupe des Confédérations, un an avant le mondial. Le coup de cette manifestation estimé à 15 milliards de dollars a mis le feu au poudre. Il y a malheureusement eu un mort cette semaine.

Le sélectionneur de l’équipe du Brésil, Luiz Felipe Scolari a défendu le gouvernement. Il veut « un pays plus juste. Les gens qui sont au gouvernement y pensent aussi et essaient de le faire. On ne peut pas seulement les crucifier».

Les joueurs , eux sont souvent solidaires du mouvement et ils le disent !

Hulk : «Ils ont raison de protester, ce qu’ils disent et ce qu’ils souhaitent est de bon sens. Il faut les écouter, nous savons qu’ils disent vrai. Aujourd’hui, j’ai une position sociale privilégiée mais je n’oublie pas d’où je viens.»

David Luiz : «Je suis en faveur des manifestations sans violence. Je suis Brésilien, même si je vis à l’étranger. Les manifestants luttent pour la santé et l’éducation.»

Sepp Blatter, président de la FIFA, veut rester confiant : «Le football existe au Brésil pour unir les gens.  Je pense que les gens se servent de la vitrine du football et de la présence de la presse internationale. Vous allez voir que le troisième jour de la compétition, cela va se calmer.»

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS