Algérie Bob Tahri : ‘‘Quand tu gagnes, on te lèche. Quand tu perds, on te lâche’’

Bob TahriAprès une traversée du désert  Bouabdellah ‘‘Bob’’ Tahri a brillé lors des championnats d’Europe par équipe d’athlétisme avec la première place au 3000 m steeple et une deuxième place au 5000 m derrière Mo Farah.

« Ce week-end a été très enrichissant et positif, personnellement et collectivement. J’ai apporté ma pierre à l’édifice avec les points remportés et j’ai pu commencer à reproduire ce que j’arrive à faire à l’entraînement. C’est toujours bien de concrétiser en compétition », confie-t-il dans une interview accordé sur athle.fr, sans pourtant s’enflammer  trop bien conscient que rien n’est acquis « Depuis que j’ai commencé l’athlétisme, je sais que le haut niveau est éphémère. Tout peut s’arrêter du jour au lendemain. J’ai frôlé l’arrêt de carrière. J’ai connu des problèmes de santé importants. J’ai vu le regard des gens qui changeait, entendu le téléphone qui sonnait moins. C’est la vie. J’ai beaucoup souffert et c’est normal pour un sportif de haut niveau. Quand tu gagnes, on te lèche. Quand tu perds, on te lâche ». 

S’il n’a pas que de bons souvenirs du sport d’élite, le Franco-Algérien apprécie son retour au sein des Bleus et la nouvelle ambiance qui y règne « Je trouve qu’il y a beaucoup plus d’humanité dans cette équipe. Il y a une fraternité qui existe. Ca s’est senti pendant tout le week-end. » Le Messin qui vise le 1500 et le 5000m aux mondiaux de Moscou va poursuit son retour au premier plan « dimanche à Birmingham sur 1500 m puis je serai à Lausanne sur 5000 m. J’enchaînerai ensuite avec les championnats de France, où je suis engagé sur deux distances (1500 m et 5000 m). »

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS