Afrique Drogba perd la bataille contre un entrepreneur et est condamné par la Corse!

Après le vol de 7500 euros durant ses vacances à Abidjan, voila une autre bien mauvaise nouvelle pour Didier Drogba. Le tribunal de commerce d’Ajaccio vient de  condamner la star du foot, qui vient d’ investir dans l’or,  à verser près de 400 000 euros à une entreprise du bâtiment basée en Corse pour des travaux impayés. Des travaux qui ont été réalisés sur la luxueuse villa que le footballeur ivoirien s’est fait construire à Abidjan, rapporte le Parisien, ce vendredi.

Drogba devra également payer 50 000 euros de dommages et intérêts à l’entrepreneur corse, qui s’était vu brutalement interdire l’accès au chantier par des hommes en armes en décembre 2011.

« On ne lâchera pas et nous nous assurerons du paiement de cette somme jusqu’au dernier centime », confirme Me Sophie Jonquet, l’avocate de Leonard Simoni, patron de la société Acqua Nova.

S’il n’a fait aucune déclaration à ce sujet, la vedette des Éléphants a tout de même annoncé son intention de faire appel, mais il devra tout de même payer tout de suite puisque le tribunal a ordonné l’exécution provisoire de sa décision.

L’avocat du joueur, Me Franck Dymarski, sollicité hier en fin d’après-midi, n’a pas donné suite. Dans ses arguments transmis au tribunal de commerce, il rejette à la fois la compétence de la juridiction commerciale corse pour solder le litige et pointe aussi l’amateurisme de la société, l’absence de documents contractuels et souligne « les confortables avances obtenues » indûment selon lui. Les époux Drogba réclament eux-mêmes le paiement de 452 000 € de « trop-perçu sur les avances sur travaux ».

Le tribunal de commerce d’Ajaccio s’est donné jusqu’au 17 juin pour prendre sa décision. Si l’entrepreneur corse obtient gain de cause, il recevra l’équivalent de presque deux mois de salaire de Didier Drogba à Galatasaray, son club turc.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports