Cyclisme Tour de France : Poulidor vide son sac !

Raymond Poulidor

A 77 ans, Raymond Poulidor participe à son cinquante-et-unième Tour de France, dont quatorze disputés comme coureur. Il n’aurait manqué cette centième édition de l’épreuve, pour rien au monde même s’il trouve que le Tour a trop changé à ses yeux…

« On se levait à 5 heures, on se couchait à 23 heures. On suivait ça à la TSF. Il y en avait un qui quittait le champ pour aller écouter le nom du vainqueur et qui revenait l’annoncer aux autres. »

 Le changement est énorme. Si je m’étais absenté pendant trente ans et que je revenais aujourd’hui, je ne m’y retrouverais absolument pas. Les équipes se sont professionnalisées. La façon de courir a énormément changé. Les distances sont plus courtes, on veut un maximum d’animation. Quand je vois la moyenne sur certaines étapes de plat, je trouve ça effarant. »

L’organisation de maintenant laisse beaucoup moins de choses au hasard.

Et d’évoquer le dopage : « Avant, tout le monde était au même point et le meilleur gagnait toujours. Dans le peloton, on se soignait de la même manière. Maintenant, un coureur ne peut quasiment plus rien prendre avec les analyses que l’on fait. A mon époque, il n’y avait pas de suspicion et il n’y avait pas lieu d’en avoir. »

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS