Afrique Mondial U20 : Les Ghanéens dépités préparent l’offensive pour le bronze

ghanaaaaaLes Ghanéens ne décrocheront pas leur deuxième titre de champion du Monde après celui glané en 2009.

Logé dans un groupe très relevé, le Ghana s’était arrêté en demi-finale après un premier tour très difficile dans un groupe relevé.

Pour leur entrée en compétition, les Black Satellites avaient chuté gravement 3-1 devant la France de Paul Pogba. Les poulains de Sellas Tetteh comptaient rectifier le tir face à une grande équipe d’Espagne, très en verve.

Malheureusement rien de bon.  Le staff technique désirait une place pour la qualification pour les huitièmes grâce aux meilleurs 3èmes.

L’enjeu était de taille et il fallait mettre le paquet si l’on voulait continuer la compétition surtout que le Ghana n’avait jamais été éliminé en phase de poule de cette compétition des jeunes. Le message a été clair : battre les Américains avec un score fleuve. Ebenezer Assifuah et ses coéquipiers avaient gagné le pari ; 4-1 et espéraient les autres rencontres pour se hisser en huitièmes.

Le Ghana passe le premier tour

Requinqué par cette qualification, le Ghana n’avait rien à perdre même devant n’importe quelle formation. Face au Portugal, autre favoris de la compétition, les Black Satellites avaient forcé les verrous dans un match totalement renversant, 3-2 au finish. L’adversaire prochain avait pour nom, le Chili. Alors, l’on se disait, le Ghana allait à présent affronter une équipe qui était à son standing avec pour enjeux une place pour les demi-finales.

Bien entré dans le match, le Ghana a été rattrapé et même devancé. Deux partout finalement à la fin du temps réglementaire, les Black Satellites ont décroché les prolongations. La première mi-temps des prolongations a été fatale (3-2). Après les conseils, le Ghana a su renverser la vapeur dans la douleur (4-3) et à l’issue d’un match complètement fou.

Qualifié pour les demi-finales, le Ghana a retrouvé la France avec des handicaps. La défense centrale était décimée pour cumul de cartons jaunes. Le seul pays africain encore en course a été arrêté par la France (2-1).

Le Ghana a raté l’exploit de rééditer l’exploit de 2009 en Egypte mais se contentera de la petite finale contre l’Irak, aussi éliminé en demi-finale par l’Uruguay

Attaque de feu…Défense fébrile 

Le Ghana avait placé, après les étapes des demi-finales, un joueur pour le titre de meilleur buteur de la compétition. Ebenzer Assifuah avait inscrit 5 buts et peut améliorer son capital lors du match de classement.

Les Black Satellites avaient marqué 13 buts et avaient encaissé 12. La ligne offensive s’est présentée comme le point fort de cette formation avec un jeu axé sur l’attaque. La défense a été le maillon faible.

Les espoirts à suivre…

Franck Acheampong était l’un des éléments clés de cette formation des Black Satellites. Ailier gauche percutent, le joueur d’Anderlecht très technique et intelligent s’est montré comme un véritable passeur décisif.

Après un début raté, Ebenezer Assifuah a été le meilleur artificier des Black Satellites. Même dos au but, le joueur de Liberty en course pour remporter le soulier d’or de la compétition, avait la position des poteaux en image.

Dribbleur et technicien fin,  Seidu Salifou s’est affirmé comme le poumon de la sélection. Il a endossé le dossard 10 comme Abedi Pelé et d’autres joueurs clés des Black Stars.

Taille moyenne  avec 1 mètre 82, Antwi a été le dernier rempart des Black Satellites. Pas trop bavard comme la plupart des goals, Antwi avait réalisé des envolés à gauche et à droite pour empêcher à plusieurs reprises le ballon de rentrer au fonds des filets. Même s’il a eu à encaisser 12 buts, il loin d’être le coupable.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com