Autres Basket Sénégal : fraude sur l’âge des U19 et U18 ?

0

Les anciens basketteurs sénégalais appellent  l’Etat à suspendre  la Fédé

Réunis en conférence de presse ce lundi à Dakar, les anciens internationaux de basket du Sénégal autour de Mathieu Faye devenu expert à Fiba Monde, réclament «  la suspension par l’Etat du Sénégal de l’actuelle fédération sénégalaise de basket –ball  et la mise en place d’un comité de normalisation »

« Le Sénégal est devenu la risée du monde. Avec les histoires de fraudes sur l’âge des jeunes joueurs, la violence qui s’est imposée comme recours dans les parquets, le manque de formation des techniciens et surtout la mauvaise gestion de la petite catégorie…. Le basket –ball sénégalais ne vaut plus rien sur le continent », affirme Mathieu Faye.

Triple champion d’Afrique avec l’équipe du Sénégal, deux mondiales à son actif, deux titres de champions d’Europe…l’expert de Fiba se dit « touché par les événements qui depuis quelques mois minent le basket  sénégalais et qui sont de l’ordre des responsables actuels qui sont plus préoccupés par leur intérêt que par l’avenir de cette discipline ».

Dans la même veine que  Mathieu Faye, le patron des entraineurs africains à Fiba Afrique, le sénégalais Alberto Constantino  affirme que «  c’est déplorable de constater que l’image du Sénégal est écornée par des actes contre nature que l’on a jamais connus au Sénégal »

Revenant sur l’exemple de la  fraude sur l’âge des U 19 (Garçons) et U18 filles Sénégalais Constantino dit «  c’est tout le système qui est concerné. Il ne s’agira pas seulement des joueurs, mais la fédération a une part de responsabilité, la direction technique nationale (Dtn), les clubs formateurs…ne seront pas épargnés »

Des sanctions qui à l’en croire sont imminentes car « Fiba -Afrique a fini de se pencher sur le cas du Sénégal. Les sanctions vont tomber très vite».

Des sanctions qui peuvent même aller jusqu’à des peines pour faux et usage de faux. En plus des sanctions financières et des suspensions applicables.

Pour celui qui a participé en 1963 à mettre sur pied la première direction technique nationale du Sénégal « la fédération sénégalaise de basket-ball qui a établi les licences a une large part dans cette fraude. Donc elle doit payer ».

Dans la même veine que Mathieu Faye, Claude Constantino soutient que « l’Etat du Sénégal doit appuyer les mesures de l’instance africaine en suspendant purement et simplement l’actuelle fédération ». Afin de  mettre en lieu et place, un comité de normalisation qui pendant une durée va remettre en place les fondamentaux  perdus du basket sénégalais »

Ce qui est une manière de renouer « le Sénégal  avec les instances  internationales du basket ».

Sur le profil du futur président de ce comité de normalisation, M. Faye pense « il doit connaitre le basket et ses fondamentaux, connaitre les priorités qui s’imposent, savoir travailler à la redynamisation »

La conférence de presse a en outre enregistré la présence d’Aya Pouye présidente de la Zone II de basket, de Pape Moussa Touré expert sénégalais ancien entraineur de la Tunisie…de Kankou Coulibaly des anciennes basketteuses sénégalaises…entre autres ;

Une rencontre qui fait suite à la sortie du président de l’actuelle fédération Baba Tandian.

Cette semaine, il appelait le Duc à revenir sur les parquets, après la décision du premier club sénégalais de suspendre ses activités  suite aux  sanctions de la fédération, à son encontre.

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS

Un commentaire

  1. yacine sene

    il ya un article di que aminata faye fait parti des filles sitai pendant les u 18 2012 cest pas vrai elle ne figure pas dans la liste

Comments are closed.