Afrique Abdoul Karim : « A l’Asec Mimosas? C’est faux »

asecLe jeune gardien de but d’Africa Sports, Abdoul Karim n’est pas en vacances. A peine le championnat national terminé, le joueur a repris les entraînements en sélection pour les éliminatoires du CHAN 2014.

Très fréquent sur les listes du sélectionneur national Sabri Lamouchi, Abdoul Karim est revenu dans une interview accordée à sport-ivoire.ci sur les rumeurs l’annonçant à l’Asec Mimosas. Le joueur a été assez clair : « je tiens à dire que c’est totalement faux. »  Il s’est également prononcé sur la crise actuelle au sein de de l’Africa Sports. Africa Top Sports vous propose un extrait de cet entretien.

 

Mais on annonce votre arrivée à l’Asec Mimosas dans la presse !

J’ai également vu ces informations erronées dans la presse. Mais je tiens à dire que c’est totalement faux. Je n’ai signé aucun contrat ni avec l’Asec Mimosas, ni avec un autre club.

Mais on annonce votre arrivée à l’Asec Mimosas dans la presse !

J’ai également vu ces informations erronées dans la presse. Mais je tiens à dire que c’est totalement faux. Je n’ai signé aucun contrat ni avec l’Asec Mimosas, ni avec un autre club.
D’où vient cette rumeur alors ?

Je ne sais pas. C’est vrai que j’ai été contacté par l’Asec. Mais je n’ai signé aucun contrat là-bas.
L’Asec, c’est votre ancienne maison, ça vous tente d’y retourner ?

Dans la vie, il ne faut jamais dire jamais. Je ne vais pas me précipiter pour signer quelque part. Je suis entrain de réfléchir sur les différentes offres que j’ai reçu. Je n’exclus pas aussi une prolongation à l’Africa Sports. C’est un club qui m’a beaucoup donné. Et je m’y sens bien.
Peut-on avoir une idée des clubs qui vous courtise ?

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais sachez que j’ai reçu quatre propositions de clubs ivoiriens. L’idéal pour moi serait d’aller tenter ma chance à l’étranger. Ma priorité, c’est vraiment un départ dans un club professionnel à l’étranger. Mais si ça ne vient pas, je n’aurai pas de mal à continuer dans le Championnat ivoirien.
Vous n’écartez pas l’Africa dans la liste de vos probables destinations. La situation qui prévaut dans ce club ne vous fait-elle pas peur ?

C’est vrai qu’à l’Africa, l’avenir est incertain à cause de cette crise qui divise les dirigeants. Mais, si les dirigeants souhaitent me prolonger et que leurs conditions me satisfont, je ne dirai pas non.

Au sujet de la crise de l’Africa, vous, vous êtes avec quel camp ?
Moi, je suis un joueur de l’Africa Sports. Je n’ai pas de camp. C’est l’intérêt supérieur de l’Africa Sports que je mets en avant. Ce qui arrive à ce grand club est pitoyable. D’ailleurs, j’invite messieurs Koné Cheick et Vagba Alexis à s’asseoir pour discuter. S’ils aiment vraiment l’Africa Sports comme ils le disent, ils doivent trouver un accord pour travailler ensemble et développer le club.

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com