Afrique Foot Sénégal : Un juge de la cour suprême requis pour éviter toute contestation

0

Pour bien préparer la prochaine assemblée générale de la fédération sénégalaise de football du 24 août prochain, une commission électorale de 9 membres sous la houlette du juge de la cour suprême Jean Louis Toupane a été mise en place.

A en croire le chargé de la communication de cette commission, le professeur de journalisme au Cesti et ancien journaliste sportif au  » Soleil » Mamadou Koumé,   » c’est juste une structure autonome dont les membres sont libres et sans accointances avec qui que ce soit, pour veiller à ce que tout se passe sans aucune contestation »

En effet, depuis toujours les élections au poste de président de la fédération sénégalaise de football sont en amont ou en aval entachées de  » situations conflictuelles, de contestations ou pire de rejet ou d’acceptation de dossiers sur des bases peu claires« .

C’est ainsi que pour cette année, cette commission va superviser totalement ses élections.

Depuis son installation, elle a déjà reçu et validé les 6 candidatures au seul poste de président de la fédération. Sans aucun rejet ou contestation. Ces candidats là ayant déposé des dossiers complets.

« Tout le contraire des candidats aux 16 autres postes restants dont la plupart ont  été légers » selon le juge Toupane  » dans la confection de leurs dossiers.

Ce qui fait que 12 parmi les 16 ont été rejetées pour défauts de documents complets ou de procédures respectées.

De tels candidats qui ont jusqu’au 9 août (soit 15 jours avant l’AG, tel que stipulé par les textes) pour compléter leurs dossiers.

Mais l’autre question qui tient à cœur la commission électorale dirigée par ce juge très respecté au Sénégal, « c’est  le code d’éthique à respecter par tous les candidats« .

Moment tant attendu tous les quatre ans, l’assemblée générale de la fédération sénégalaise de football suscite souvent  haine, désamour, conflit et même violence entre prétendants ou camps adverses.

Souvent même tous les coups sont permis. Ainsi pour éviter « toute forme de dérapages, d’injures, de propos ou d’actes de nature à attiser la haine ou la violence le juge Toupane et sa commission ont lancé « un appel à tous les candidats contre tout propos dérapant ».

Peut être candidat au poste de président ou à un poste électif tout sénégalais âgé entre 21 et 80 ans, évoluant dans le milieu du football depuis deux ans et n’ayant jamais été emprisonné pour des délits criminels.

O.DIARRA ATS-SENEGAL

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS