Athlétisme Mondiaux d’athlétisme de Moscou: Le Sénégal rentre bredouille

Les Mondiaux d’athlétisme de Russie sont terminés sur un constat d’échec  pour le Sénégal qui n’a pas pu réitérer son exploit de 2001 à Edmonton quand Amy Mbacké Thiam remportait l’Or sur 400 mètres. 

seneamyLes cinq athlètes sénégalais qui étaient en lice depuis le 10 août ont tous été éliminés des compétitions auxquelles ils étaient inscrits. C’est d’abord Amy Mbacké Thiam la doyenne de la délégation avec ses 36 ans, qui n’a pas pu faire mieux que les demi finales du 400 mètres. Elle a fini septième lors de cette course. « Un objectif atteint à son niveau » si on se fie à ses déclarations d’avant compétition.

La deuxième élimination du Sénégal a été contractée dés les séries du saut en Longueur par Ndiss Kaba Badji qui a évoqué « des problèmes de préparation« . Dans la même optique que Ndiss Kaba Badji, Amy Séne (photo), la spécialiste du marteau et recordwoman africaine de la discipline avec 69,10m n’a pu faire mieux que 65,35m. Ce qui est très loin  des 73 m requis pour passer ce tour.

Elle aussi, dans un coup de gueule fort,  » attaque les autorités sénégalaises qui ne prennent jamais la peine de mettre les athlètes dans les bonnes conditions et se permettent de leur réclamer des titres« .

La meilleure réalisation du Sénégal dans ces mondiaux de Moscou est à mettre à l’actif de Mamadou Kassé Hanne. Le spécialiste du 400 mètres haies a réussi à se hisser en finale de sa discipline pour une première participation. Avant de finir septième sur huit participants. Mais autocritique, il dira   » être tombé ce jour là, sur plus fort que lui. Et qu’il va se préparer pour les autres échéances« .

La dernière sortie de ce pays donc qui a eu lieu ce vendredi sur le 110 mètres haies dames avec  Gnima Faye a encore confirmé l’échec du Sénégal.

La sprinteuse sénégalaise qui vit à Paris a fini septième de sa série, donc éliminée d’entrée. Les larmes aux yeux, elle affirme que  » son objectif qui était au moins de  faire deux tours n’a pas été atteint« . Un échec cuisant pour cette athlète de 29 ans qui en était à ses premiers mondiaux d’athlétisme.

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS