Afrique Anzhi Makhachkala: Tout le monde est parti, qu’attend Samuel Eto’o ?

anzhiA côté du transfert retentissant de Gareth Bale au Real Madrid qui tarde d’ailleurs à se concrétiser, c’est l’un des feuilletons du mercato. Un feuilleton inattendu d’ailleurs puisque la décision du richissime Suleiman Kerimov de ne plus injecter les millions au sein de son club d’Anzhi Makhachakala a surpris plus d’un.

Où jouera Samuel Eto’o cette saison? La question revient sur les lèvres depuis trois semaines. Le capitaine des Lions indomptables du Cameroun est prié de se trouver un nouveau port d’attache afin d’alléger la masse salariale du club du Daguestan. car depuis son arrivée à Anzhi il y a un an et demi, l’ancien Barcelonais est devenu le joueur le mieux payé de la planète, émargeant à 20 millions d’euros par an. Une somme astronomique qui n’impacte pas véritablement sur les résultats sportifs du club.

Deux entraineurs virés en 4 quatre matchs!

Anzhi Makhachkala voulait monter une équipe capable de rivaliser avec les meilleurs du championnat russe (Zénit, Lokomotiv, Spartak et CSKA) et a mis les moyens. Sauf que depuis, la formation chère à Kerimov (en image à droite) n’a toujours rien gagné. La Ligue des champions qui était l’objectif premier n’est pas venue, le club échouant même dès les phases de poules de l’Europa league la saison dernière.Suleiman-Kerimov

Malgré de nouveaux investissements cette saison dont le recrutement du Congolais Christopher Samba à près de 15 millions d’euros n’ont rien apporté. Pire le club ne gagne plus. Un seul match nul en 5 rencontres et deux coachs déjà virés.

Cette situation a amené Kerimov a adopté une nouvelle stratégie de développement de son club. Favoriser le centre de formation pour en faire le vivier de l’équipe première. Il faut donc dégraisser l’effectif actuel. L’opération a démarré depuis quelques jours et est en très bonne voie. Denisov, Shirokov, et Kokorin ont trouvé refuge au Zénit, Boussoufa et Lass Diarra ont filé au Lokomotiv et le Brésilien Willian est en passe de s’engager avec Tottenham. En fait tout le monde quitte le navire.

samyInter, Chelsea, Manchester United, Los Angeles; « Sammy » croule sous les offres !

Mais le gros poisson reste Samuel Eto’o, l’homme aux émoluments extravagants. Pour l’heure, les offres ne manquent pas. Tous les gros clubs de la planète sont prêts à accueillir le quadruple « Ballon d’or africain » à condition également que ce dernier fasse quelques efforts financiers. Là n’est pas le problème. D’ailleurs une destination lui tient à cœur: Chelsea où il retrouverait Jose Mourinho.

Au cas où cette possibilité échouait, l’Inter où Eto’o est toujours autant adulé se positionne tout comme Manchester United qui pourrait perdre Wayne Rooney vers Chelsea. Les dernières écuries à se manifester sont la Roma de Rudi Garcia et ou encore un exil encore plus doré vers les Etats-Unis et la MLS avec les Los Angeles Galaxy.

Eto’o a donc le choix et sait qu’il reste le dernier pion manquant à la reconstruction d’Anzhi Makhachkala. Il ne se fera donc pas prier pour libérer le plancher.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. papa tu ma bcp manké ces dernière anné en europe mai mw je pense ke ta vraiman plu rien a prouver.chez ns en cote d’ivoire on di ke tai un chef alor mon vié va au state. c’est boucan!!!!!!!!

Comments are closed.