Afrique Bénin: le nouveau président élu à la fédé de foot n’est pas reconnu par la FIFA

1235202_647200851966347_700377251_nEncore un imbroglio électoral dans le monde du football en Afrique. Le Bénin n’est pas prêt de sortir de sa crise. Ceci malgré le retrait de son président sulfureux et très contesté Anjorin Moucharafou. L’instance locale procédait samedi dernier à l’élection d’un nouveau président pour la FBF (Fédération béninoise de football) et donc d’un nouveau bureau exécutif.

Mais l’élection d’Augustin Ahouenvoebla est contesté jusqu’à la FIFA. Ahouenvoebla qui conduisait la liste « Renouveau du Football » a été élu par le congrès avec 24 voix contre 23 pour son challenger Bruno Didavi de la liste « Renouveau ». Alors que la Commission électorale béninoise a validé lundi l’élection du nouveau patron de la FBF, un courrier de la FIFA fait tâche depuis lors.

« La majorité n’a pas été atteint »courir

Le finaliste malheureux Bruno Didavi a déposé un recours auprès  de la commission électorale pour contester l’élection d’Ahouenvoebla. Il estime que la majorité n’a pas été atteint lors du scrutin.  Un appel qui aurait les faveurs de la FIFA. D’après un courrier de Jérôme Valcke, secrétaire général de l’instance mondiale, les 50 % + 1 équivaut 25 délégués. Après la vérification des mandats et du quorum, 47 délégués ont répondu à l’appel de la commission électorale au lieu de 48 en raison de l’absence de Onze Créateurs.

Et après le scrutin, le représentant de la CAF Prosper Abéga, brandissant le règlement du vote, a évoqué un second tour. Une issue refusée par le président élu. Le courrier de la FIFA vient ainsi remettre en cause le scrutin.

Résultats annulés

Pendant ce temps, le nouveau président élu a également adressé un courrier à la FIFA contestant un nouveau scrutin. « Le code électoral de la FBF en vigueur et appliqué aux élections du Samedi 24 Août 2013 illustre de façon concrète comment on peut comprendre les (50% + 1) qui font débat aujourd’hui. En effet l’article 27.3 dudit code disposant d’une majorité absolue (50% +1) pour le quorum du comité électoral composé de 5 membres dit expressément que les 50% + 1 des 5 membres font 3 membres. En l’espèce et en application stricte des textes de la FBF et du Code électoral de la FBF, la majorité simple (50%+1) de 47 suffrages exprimés est 24 et non 25. D’ailleurs les 24 font 51,064% et les 23 de nos adversaires partenaires font 48,936 %« , peut-on lire.

Ahoenvoebla et ses émissaires ont quand à eux pris fonction depuis mardi et n’entendent pas renoncer à leur poste: « conformément à l’article 26.5 des Statuts de la FBF, le Comité exécutif élu le 24 août 2013 que je préside a pris officiellement fonction hier mardi 27 août 2013 en présence d’un officier de justice« .

Dans la journée de mercredi, la Commission de recours saisie par bruno Didavi a annulé les résultats des élections à la FBF. On devrait tout reprendre. Une décision finale sera connue dans les prochains jours.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com