Uncategorised Florian Thauvin : pour René Girard, « c’est comme les Feux de l’Amour ! »

201308281102-full

 

Florian Thauvin, l’attaquant Lillois s’est mis dans une situation compliquée en refusant de s’entraîner et de jouer avec Lille, rêvant jusqu’au bout d’un transfert avec l’OM.

La dernière offre de l’Olympique de Marseille a été refusée par son club  – 8 millions d’euros plus 2 de bonus-

Lille demande à Marseille de faire un effort : à 15 millions d’euros, l’affaire est réglée ! Mais ça commence à faire cher !

Les réactions sont toujours très nombreuses, et force est de constater que le joueur se met à dos plusieurs pros à dos. Julien Faubert avait estimé que le lillois faisait une erreur : «  Quand on est jeune, on peut se croire arrivé et ce n’est qu’après qu’on réalise qu’on est loin du compte. On a tous eu un passage comme ça, j’en ai eu un dans ma carrière. Quand le revers de la médaille arrive, on redescend très vite ! Les mentalités changent. Pour moi, c’est incroyable de se comporter comme ça à son âge. Il avait fait un bon choix, selon moi, d’aller à Lille, connaissant la pression à Marseille. Pour aller là-bas, il faut avoir les épaules solides. Aujourd’hui, à part un transfert, je ne vois pas comment il pourrait continuer à Lille. C’est sûr que ça n’arrange pas l’image du foot français. Il faut avoir conscience qu’on gagne bien notre vie en ayant la chance de faire ce métier qui est une passion. Parfois, on oublie vite l’énorme chance qu’on a, on ne la respecte pas. C’est la nature humaine.»

Franck Béria«A 20 ans, refuser de s’entraîner c’est se rendre les choses compliquées. La partie sportive pour un joueur est la plus importante, le reste, cela se passe dans les bureaux. Je pourrais développer, mais…»

Reste que le coach René Girard, qui a tempéré toute la semaine, reste « cool ». Sans doute espère-t-il conserver son joueur, le ramener à la raison loin des médias et le faire rejouer au plus vite :  «On en a assez parlé, il y a des choses plus importantes. Cette semaine, on se demandait si on jouait un match, a expliqué le coach lillois. C’est comme les Feux de l’amour, il y a plusieurs épisodes.» 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS