Afrique du Sud Toyota Cape Dealer Rally : Mark Cronje vainqueur provisoire

Toyota ne pouvait rêver meilleur scénario pour l’ouverture du palmarès de la nouvelle Yaris S2000 en Championnat national Sud Africain : une victoire de au Toyota Cape  Dealer Rally (6è manche), disputée ce Week end dans la partie la plus australe du continent.  Mais une décision des officiels a finalement attribué la victoire à Ford et Mark Cronje. 

000 cronjePoint stop de la dernière spéciale, Mark Cronje et Robin Houghton pointent leur carnet de bord. La Ford Fiesta repart et s’arrête après quelques mètres. Cronje sort de la voiture. Un problème si près de la fin ? Non, il souhaite être le premier à saluer Gemmel pour sa victoire. Le pilote de la Yaris numéro 2 en profite pour donner ses impressions : « C’est fantastique ! On savait, avec les places sur le podium que nous avons acquises auparavant que la Yaris a une grande potentialité. On a transformé l’essai. C’est l’une des plus belles victoires de ma carrière. Dommage que Leeroy (Poulter, ndlr) ait eut un problème sinon on aurait réalisé un beau doublé ».

Au bout de 172 km de spéciales, Gemmell s’impose pour 8,2 secondes devant Cronje. Sur le podium final, Johnny Gemmel a sablé le champagne et a laissé éclater sa joie. Une joie éphémère car, plus tard, les 10 secondes écopée par Cronje lors de la première journée ont été annulées. Ce dernier est le nouveau vainqueur pour 1,8 secondes. C’est son 5è succès de la saison.

Flash-back. Sous un ciel  couvert, la course demarre bien pour la marque japonaise quand Leeroy Poulter (Yaris S2000) remporte la première des 5 spéciales disputées dans la première journée de Vendredi, Toyota Imperial, 1,9 secondes devant un surprenant Damseaux sur une Toyota Auris S2000 de la catégorie Challenge, moins performante. Engagé sur 2 rallyes en Europe dans les prochaines semaines, Henk Lategan (VW Polo S2000) pointe en 3è position à 3 dixièmes de seconde de Damseaux. Le Champion national en titre, Mark Cronje (Ford Fiesta S2000) a frôlé la correctionnelle quand il a tapé en milieu de spéciale, il ne concède « que » 8 secondes. Van Niekerk (Fiesta S2000C) et Dippenar (Fiesta S2000) auront moins de chance, ils sont sortis trop large dans un droite90 et ont terminé leurs courses dans un fossé. Une mauvaise journée pour les Ford car Habig, vainqueur de la 3è manche est à la peine.

Après le Service Park, Gemmell 4è de la première spéciale annonce la couleur dans la suivante, il scratche la spéciale et relègue Poulter à 3,3 secondes. Ce dernier remporte la troisième ES et réduit l’écart à 2 secondes tandis que Cronje repasse devant Lategan et s’installe à la 3è place.

000 GemmelDans les 10km de la 4èES, Cronje surprend tout le monde, Gemmel concède plus de 20 secondes et Poulter près de 30. Cronje reprend évidemment le commandement alors que Lategan abandonne sur un problème de direction. Fekken devient le meilleur pilote VW (4è du général), Enzo Kuun sur la 3è Polo S2000 est exclu de la course pour avoir refusé le passage à un concurrent. Gugu Zulu pointe le capot de sa  Polo Challenge à la 7è place. Malgré une pénalité de10 secondes pour un faux départ dans la dernière spéciale, Cronje a passé la nuit en leader devant un trio Toyota, Gemmell (+2,4 sec) et Poulter (+14,7) et Giniel de Viliers (+31,0sec) qui passe devant Fekken.

Lors de la deuxième journée les pilotes Toyota font ligue contre Cronje, Poulter scracthe la première des 5 spéciales au programme (ES6) imitée par Gemmel dans la suivante. Et rebelote pour Poulter dans l’ES8 qui s’adjuge la tête de la course au passage talonné par … Gemmell. Cronje semble se contenter des points de la 3è place en vue d’un 2è titre consecutif.

Mais dans l’avant dernière spéciale, l’Yaris numéro 23 de Poulter connaît quelques soucis moteur qui font perdre à l’équipage  beaucoup de temps. Gemmell est de nouveau leader de la course une quinzaine de secondes devant Cronje.

Lategan, revenu en super rallye, fait le plein de confiance en vue de ses 2 rallyes en Europe en s’adjugeant la dernière spéciale. Gemmell assure, un peu trop peut être, et lâche une dizaine de secondes sur Lategan et un peu moins de 8 secondes sur Cronje. Il offre à l’Yaris sa première victoire en Championnat National. Mais on connaît la suite. L’équipe Toyota a interjeté appel, la commission chargée d’étudier ce cas devra rendre son verdict dans les deux semaines. Affaire à suivre.

Pour en revenir sur la course, Fekken (VW Polo) complète le podium. Poulter retombe à la 7è place final juste davant Lategan. Toyota remporte quand même deux victoires avec Damseaux (Auris) dans la catégorie Challenge (4è du général) et celle du Namibien Thilo Himmel (Etios R2) en 2 roues motrices.  Gugu Zulu (VW Polo S2000C) et Clint Weston (Citroën C2) gardent respectivement le leadership au championnat dans les deux catégories.

 

TOYOTA CAPE DEALER RALLY –FINAL RESULTS

 

  1. Mark Cronje / Robin Houghton (Ford Fiesta S2000) 01:37:55.6
  2. Johnny Gemmell / Carolyn Swan (Toyota Yaris S2000) +0:01.8
  3. Hergen Fekken / Pierre Arries (VW Polo S2000) +3:57.7
  4. Jean-Pierre Damseaux / Hilton Auffray (Toyota Auris S2000 C) +4:42.2
  5. Gugu Zulu / Carl Peskin (VW Polo S2000 C) +6:31.0
  6. Giniel de Villiers / Greg Godrich (Toyota Yaris S2000) +7:42.7
  7. Leeroy Poulter / Elvene Coetzee (Toyota Yaris S2000) +9:19.6
  8. Henk Lategan / Barry White (VW Polo S2000) +10:20.6
  9. Thilo Himmel / Armand du Toit (Toyota Etios S1600) +15:26.2

10. Clint Weston / Christof Snyders (Citroën C2 S16000) +17:09.0