Combats Gabon : le 3ème vice président de la fédé de boxe enferme un champion

boxe-gabonLa Sérénité a quitté la Fédération gabonaise de Boxe (Fegaboxe) depuis l’absence de son président endeuillé par le décès de son épouse.  Selon le site local gabonreview.com, tout est parti d’une altercation entre le boxeur international  Hugo Ruguen Maik Miyenikoué (ancien champion d’Afrique centrale) et Alain Nziengui Iwangou, 3e  vice-président de la Fegaboxe.  Ce dernier aurait usé de son statut d’agent des forces et de sécurité pour enfermer le champion de boxe. Le secrétaire général de la Fédération, Achille Nziengui, est revenu sur les faits au cours d’un point de presse animé le 19 septembre 2013.

« (…) Une dispute a éclaté entre le boxeur International Hugo Ruguen Maik Miyenikoué et M. Alain Nziengui Iwangou, 3e vice-président de la Fegaboxe […] À dire vrai, le boxeur qui défendait la cause de ses coéquipiers, l’a fait en usant des propos trop acerbes mais non injurieux»,  explique t-il.

Selon Achille Nziengui,  l’affaire ne peut pas être portée devant le  conseil de discipline de la Fegaboxe en raison de l’état de son président. Il dénonce cependant le moment inopportun choisi par le 3ème vice président pour enclencher une action judiciaire contre le boxeur.

«  Le Conseil condamne la manière dont le 3e vice-président l’a initiée (l’action en justice ndlr). Car comment comprendre que pendant que la dépouille mortelle de l’épouse du Président fédéral est exposée, une procédure judiciaire soit engagée à la DGR, suite à un Soit-transmis au tribunal ! En tout cas l’instant ne s’y prêtait pas», proteste-il.

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com