Afrique de l'Ouest Côte d’Ivoire : Vers l’enlisement de la crise à la fédé de handball

handball-0001(1)La guerre de leadership qui paralyse les associations sportives africaines s’est emparée de la fédération ivoirienne de handball.  L’instance connait une série de rebondissements depuis la réélection du Colonel Joseph Ouréga le 21 juillet 2013.

Cette élection organisée par le Comité national olympique de Côte d’Ivoire (Cno-Civ) est contesté par trois candidats (Ouattara Brahima, Berthe Abdallah et Amani Kouamé) qui ont boycotté la séance. Selon ces derniers ainsi que le Comité pour réorganiser la discipline mise en place par le ministre ivoirien des sports, un toilettage des textes de la fédération était indispensable avant la tenue de l’assemblée générale élective.

Telle n’a pas été la position de la  Fédération internationale de handball (IHF). L’institution a donné son  feu vert au Comité national olympique de Côte d’Ivoire pour organiser les élections tout en demandant au président élu de procéder au toilettage des textes en 4 mois.

Alors que les mécontents crient à une mascarade, les élus clament leur légitimité. Le ministre ivoirien des Sports ne voulant pas prendre partie dans cette guerre de leadership, se montre plutôt rassembleur. «Personne ne peut prendre en otage le handball en Côte d’Ivoire» , a déclaré le ministre Alain Lobognon. Reconnaîtra-t-il la nouvelle équipe conduite par le colonel Joseph Ouréga, ou sera-t-il pour une nouvelle élection ?

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com