Afrique Bob Bradley : « L’objectif de l’Egypte a toujours été la Coupe du Monde »

BOB 2Voilà le Ghana averti. Il devra batailler dur pour éliminer l’Egypte lors des deux matches de barrages de la Coupe du monde. Dans une interview accordée à cafonline, l’entraîneur des Pharaons a été clair. Plus que les deux CAN (2012 et 2013) auxquelles l’Egypte n’a pas participé, l’objectif depuis qu’il a pris la sélection est de qualifier le pays pour la Coupe du monde 2014.

« Nous étions déçus de ne pas pouvoir nous qualifier pour la CAN. Mais l’objectif depuis que je suis arrivé en Egypte a toujours été la Coupe du Monde. Les joueurs ont répondu présents jusqu’ici et ils pensent que nous pouvons aller en Coupe du Monde », affirme-t-il.

« La pression vient du fait que l’Egypte n’a plus disputé de Coupe du monde depuis 1990 et c’est le rêve de tout le monde », poursuit Bob Bradley.

Les soubresauts politiques qu’a connus le pays des Pharaons ces derniers mois ne lui ont pas permis d’organiser de championnat sur le plan national. Le football égyptien est donc en veilleuse depuis le début de la révolution. Mais il n’y a pas de quoi inquiéter le technicien américain qui mise sur les préparations effectuées par les Pharaons.

« Nous venons d’achever un stage qui a été sanctionné par deux matchs amicaux contre l’Ouganda. Ce regroupement était important pour travailler avec les joueurs dont les équipes ne jouent pas sur une base régulière », a-t-il laissé entendre avant d’ajouter que le staff a travaillé d’arrache-pied pour préparer le match contre le Ghana.

Le Ghana justement,  Bob Bradley en parle. Et pour lui c’est une équipe « très forte » de laquelle il va falloir se méfier jusqu’au bout. Raison pour laquelle les Pharaons se concentrent sur le match aller à Koumassi. Une rencontre qui sera décisive.

Bob Bradley a signé son contrat avec l’équipe nationale d’Egypte en 2011, à un moment où l’Egypte traversait des moments difficiles sur le plan politique. Même si l’équipe n’a pas été qualifiées pour les CAN 2012 et 2013, il a su lui redonner un nouveau souffle surtout quand on sait que le pays ne connaît plus de championnat, alors que la plupart des joueurs de la sélection évolue sur leur sol.

Son installation dans la ville du Caire a aussi favorisé son implication dans son rôle d’entraîneur. Une qualification contre le Ghana serait décisive, l’Egypte n’ayant plus participé à une phase finale de Coupe du monde depuis 1990. La liste des joueurs qui feront le déplacement du Ghana est connue depuis lundi.

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com