Afrique Mondial 2014-Burkina-Faso/ Sita Sangaré : « La qualification va se jouer en Algérie »

169-les-etalons-du-burkina-faso-22-janvier-2012-a-malabo-lors-coupe-afrique-nationsLe weekend prochain, le continent africain va vibrer au couleur de la dernière phase des éliminatoires du Mondial 2014. Le Burkina Faso accueille l’Algérie le samedi 12 octobre pour le compte de la manche aller des matchs barrages qualificatif au Mondial brésilien.
Du côté des Fennecs, on sait que pour rejoindre Rio, il faudra revenir de Ouagadougou avec un bon résultat. Pour leur part, les Etalons du Faso sont conscient que l’Algérie est plus expérimentée et donc part avec les faveurs des pronostics. Mais sur la pelouse du stade de 4 aout, le denier finaliste de la dernière CAN n’a pas l’intention de se laisser faire.
Pour le président de la Fédération Burkinabè de Football (FBF), les Etalons vont crânement jouer leur chance afin de décrocher une première qualification au Mondial.

« Le ballon est rond pour tout le monde et même si nous allons nous mesurer à une équipe qui est censée être plus forte que nous, nous allons tout faire pour nous imposer et décrocher notre première qualification au Mondial, contrairement à l’Algérie qui se trouve plus expérimentée que nous pour avoir déjà participé à 3 Coupes du monde. Pour nous, c’est un challenge qu’il faut savoir négocier » a expliqué le colonel Sita Sangaré président de la FBF.

« Honnêtement, je pense que le tirage au sort aurait pu être pire si on se réfère aux statistiques… Le sort a voulu que ce soit l’Algérie. Nous disons Dieu merci pour cela. Nous allons nous battre, nous n’avons pas le choix. Avec 3 participations à la Coupe du monde, l’Algérie est favorite sur le papier par rapport au Burkina Faso qui va essayer de découvrir pour la 1ère fois le plus grand rendez-vous sportif du monde. Incontestablement, la qualification se jouera à Blida en Algérie au match retour. On sera peut-être tenté de dire qu’il faut jouer le match avec une marge de sécurité. Quelle que soit la marge du match aller, elle n’est pas importante car pour moi, la qualification va se jouer en Algérie. Nous allons nous préparer pour l’avoir en terre algérienne. »
« En toute honnêteté, j’ai préféré que le match retour se joue en Algérie parce qu’il nous ôte la pression de la qualification. Il n’est jamais aisé de jouer la qualification chez soi. Il y a d’abord la pression des journalistes à travers leurs écrits et du public sportif. Cette pression populaire personnellement, je craignais que les joueurs ne puissent la supporter. Je pense que la pression sera sur les Algériens au match retour. Même si l’Algérie gagne la manche aller, son public ne comprendrait pas qu’ayant fait un bon match aller ses joueurs ne puissent pas concrétiser. Si l’Algérie perd, le public lui exigerait de rattraper le retard et ensuite chercher la qualification. Comme je l’ai dit, ce sont les Algériens qui sont les favoris. À eux de faire le jeu. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com