Afrique Mondial 2014: Et si l’Algérie perdait à Ouagadougou ?

C’est ce samedi que se dispute à Ouagadougou le match aller des barrages du Mondial 2014 entre l’Algérie et le Burkina Faso. Les Fennecs avancent sereins dans la capitale burkinabé et ne jurent que par une victoire. Mais une défaite est-elle envisageable ?

fennecs« Je fais mes choix beaucoup en fonction de l’équipe nationale. Les supporters algériens comptent beaucoup sur nous, alors on essaye de tout donner. J’ai toujours été prêt à faire des sacrifices pour mon pays« , confie Essaid Belkalem au micro de Fifa.com. Le défenseur algérien confirme à pleins mots la pression sans cesse exercée par les supporters des Fennecs sur leurs joueurs. Une pression qui souvent leur font perdre les pédales. Illustration parfaite de la dernière CAN en Afrique du Sud où l’Algérie ne se voyait pas s’arrêter en phase de poules. Ce fut le cas avec des défaites contre la Tunisie et le Togo.

Belfodil, Boudebouz: Halilhodzic fait grincer des dents !

Derrière cette élimination, le limogeage  de Vahid Halilhodzic, coach à poigne qui a pris les rênes de cette formation il y a trois ans, a été mis sur le tapis. Mais le soutien sans faille de son président Mohamed Raouraoua l’a conforté dans ses choix. « Halilo » comme on le surnomme ne fait pas l’unanimité. Et pourtant, son bilan lors des éliminatoires du Mondial 2014 plaide en sa faveur (5 victoires et une seule défaite en 6 matchs).

Sa dernière liste n’a pas manqué de faire réagir ses détracteurs. Ishak Belfodil, jeune avant-centre de l’Inter milan et considéré comme la future grande star des Verts ainsi que la pépite Ryad Boudebouz de nouveau sous les projecteurs à Bastia et très apprécié du public ont été laissés sur le carreau. Au profit de Nabil Ghilas abonné au banc au FC Porto et qui pourrait d’ailleurs raté le match. Mais le technicien franco-bosnien tient le bon bout. Il ira au bout de ses convictions.

HalilhodzicIl y aura un match retour !

Une défaite de l’Algérie au Pays des Hommes intègres serait-il un incident de parcours. Pas si sûr. D’ailleurs comme le rappelle si bien Essaid Belkalem, les Etalons ont des arguments à faire prévaloir: « Le point fort du Burkina Faso, c’est l’attaque. Ils ont des bons joueurs, vifs et rapides, un milieu de terrain très actif. Et leur charnière centrale est aussi très expérimentée. C’est une bonne équipe, et ils vont certainement nous poser des problèmes. J’espère que nous serons à la hauteur. Nous les avons déjà affrontés, et nous avons déjà une bonne idée de leur effectif et de leurs joueurs« .

Alors si les Fennecs se cognaient la tête au Burkina Faso? Ils rentreront surement à Alger avec la ferme conviction de passer en novembre prochain. Le match retour à domicile est un détail à ne pas négliger.

N’oubliez pas le Sondage Africa Top Sports et continuez par suivre l’actualité sur notre page Facebook.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com