Amerique du Nord NBA: Boris Diaw, la nouvelle arme offensive des Spurs

Boris-Diaw-300-ChrisEliseBoris Diaw ne sera plus simplement distributeur de ballons. Il peut aussi faire mal en attaque. Ce talent « caché », Gregg Popovich vient de le déceler chez le jouer français.

Alors que, comme la plupart des supporteurs de l’équipe de France, on s’était finalement résigné à ce qu’il n’exploite plus jamais le formidable talent qui lui avait notamment permis de figurer dans le meilleur 5 d’un championnat d’Europe (en 2005), Boris Diaw, fondateur de Babac’Ards, a choisi l’Euro 2013 pour se remettre soudainement à attaquer et à ne plus « simplement » servir de distributeur à ballons ! Un changement radical, même pour quelqu’un qui se refuse toujours autant à évoquer réellement son rapport avec l’attaque et qui préfère toujours se dissimuler derrière l’argument du « couteau suisse » capable de s’adapter aux besoins de son équipe. Pourtant, ce n’est pas comme si c’était la première fois que l’EdF avait eu besoin de trouver quelqu’un pour aider Tony Parker à porter le fardeau offensif

Durant le training camp et les premiers matches de pré-saison des San Antonio Spurs, Babac est visiblement resté dans sa lignée estivale et continue d’être agressif en attaque. Ce qui ravit visiblement son coach, Gregg Popovich.

« Il est plus agressif et c’est ce qu’on lui demande avant tout », a expliqué Pop au sanantonioexpress.

« Il n’avait pas trop fait ça l’an dernier. Il était trop passif de ce côté du terrain. Pour l’instant, il attaque beaucoup plus, exactement comme il a pu le faire avec l’équipe de France. », a ajouté l’entraineur séduit par son joueur.

Une mini révolution amorcée en Slovénie et qui pourrait désormais se poursuivre dans le Texas ? Si l’on en croit Boris Diaw lui-même, ce pourrait effectivement être le cas. Il le dit si bien : « L’Euro m’a aidé. Je voulais être plus entreprenant. Quand je repense à nos playoffs l’an dernier, j’avais vraiment le sentiment que j’aurais pu aider l’équipe un peu plus. Que j’aurais pu en faire plus sur le terrain en cherchant plus mon shoot plutôt que de servir simplement de passeur. »

On attend donc de  voir si Boris Diaw gardera son costume d’attaquant jusqu’au bout …

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports