Basket-Ball Basketball féminin: Diana Taurasi, à 31 ans, elle veut encore prouver

taurasiLorsqu’on a tout gagné en sport – trois titres NCAA, trois médailles d’or olympiques, deux titres WNBA – qu’est-ce qui reste à faire? Diana Taurasi n’a pas besoin de réfléchir à la question.

«Je vais au lit chaque nuit en pensant seule que je ne suis pas assez performante. Je le pense vraiment. Je ne sais pas si c’est sain ou non. Mais je redoute vraiment de ne pas être assez au top, et je n’aime pas ça
Taurasi est l’une des plus grandes joueuses à entrer dans la cour du baskettball féminin. Joueuse pleine d’avenir,  son nom appartient déjà aux annales du jeu, son nom déjà inscrit au Hall of Fame. Mais au-delà de cela, elle est une figure singulière dans le sport féminin, arborant son chignon de marque, avec fierté et charisme.
 » Demandez aux autres joueurs avec qui ils veulent jouer, qui est leur idole, et ils diront : Diana « , a déclaré Ann Meyers- Drysdale, le vice-président de Mercury Phoenix qui est aussi une légende du baskettball féminin.

Qui est Taurasi ?

Diana Taurasi fait ses premiers sous les couleurs américaines en participant au tournoi de qualification 2000 pour  Championnat du monde junior de 2001. La sélection américaine termine à la troisième place de la compétition dont elle est élue dans le meilleur cinq.

Ses performances à l’université lui offrent une place dans la sélection américaine pour les Jeux Olyques de 2004 à Athènes, remportant avec les autres stars américaines le titre olympique. Individuellement, elle participe aux huit rencontres et termine la compétition avec 8,5 points, 3,0 rebonds.

L’échéance importante suivante est le Mondial 2006 au Brésil, où elle est de nouveau sélectionnée pour défendre les couleurs américaines. Lors de ces mondiaux, la Russie contredit les pronostics en battant les Américaines, sur le score de 75 à 68. Les États-Unis remportent toutefois le bronze en disposant du Brésil sur le score de 99 à 59. Diana Taurasi pour sa part apporte 14,3 points, 3,1 rebonds à son équipe. Lors de la demi-finale, elle marque 21 points puis ajoute 28 lors du match pour la troisième place. Lors de celui-ci, elle établit un nouveau record de tir à trois points réussi, avec six tirs réussis sur sept tentatives.

Lors de la saison 2007, elle participe au Championnat des Amériques de basket-ball, disputé au Chili, et qualificatif pour les JO 2008 à Pékin. Les Américaines remportent la médaille d’or en restant invaincues.

A 31 ans, Diana Taurasi est à l’évidence une joueuse vieillissante, mais attention, elle l’a rien perdu de sa carrière légendaire, ni de sa hargne de gagner. Sa passion pour lr jeu reste la même.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports