Afrique Basketball : Le Sénégal et la France s’entendent sur la question des binationaux

BasketLes relations bilatérales entre le Sénégal et la France ne sont pas que politiques ou économiques. Les deux pays veulent aussi écrire ensemble l’histoire de leur sport. La Fédération sénégalaise de basketball et son homologue de la France vont bientôt signer un partenariat dans ce sens.

C’est un partenariat basé sur  l’échange d’expertise et la gestion des binationaux.

L’échange d’expertise est attendu dans le domaine de la formation, secteur dans lequel la France est une référence. « La France est disposée à s’appuyer sur le volet de la formation pour aider le basket sénégalais à mieux se structurer et à être plus performant », a affirmé le président de la FFBB, Jean Pierre Siutat, qui a effectué, en fin de semaine dernière, un séjour de 3 jours à Dakar. Pour lui, « il faut développer les moyens pour se former sur son propre territoire, faire en sorte que les cadres qui ici puissent reste ».

La gestion des binationaux, un sujet de grande envergure

Récemment, les deux fédérations ont eu des frictions à la suite du refus de la FFBB de libérer les binationaux Joseph Gomis et Pape Badiane pour l’Afrobasket masculin en 2011.

Et sur la question, M. Siutat a admis que  dans l’intérêt général de des deux fédérations, la France peut « libérer quelques joueurs ». Une position saluée par le Sénégal. « Le Sénégal ne demande pas d’argent, mais juste que des binationaux qui ont la possibilité de jouer pour le Sénégal soient libérés quand la demande est faite », a  insisté Baba Tandian.

Troisième de l’Afrobasket masculin en Côte d’Ivoire, le Sénégal disputera la Coupe du monde en 2014 en Espagne.

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports