Afrique La mort de Bruno Metsu : pour Augustin Senghor, il a marqué l’Histoire du Sénégal !

13292_heroa

L’émotion est vive après la disparition de Bruno Metsu à l’âge de 59 ans d’un cancer.

Les réactions affluent :

– Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football : « C’est une grosse perte pour le Sénégal, Bruno Metsu n’a pas marqué que l’histoire du  football sénégalais, mais l’histoire du Sénégal tout entier ».

– Valérie Fourneyron, Ministre des Sports – France- :  « Pour cet homme du Nord, la ténacité et la force de caractère dans l’adversité tenaient lieu de ligne de conduite. Il s’est incliné dans ce dernier combat mais restera, dans le souvenir de tous les amateurs de football, celui qui ne renonce jamais, cet infatigable globe-trotter du ballon rond qui pousse toujours les autres à dépasser leurs limites. A sa femme Viviane et à ses enfants, à tous ceux qui ont connu et aimé Bruno Metsu, j’adresse mes plus sincères condoléances et veux les assurer de mon soutien dans cette douloureuse épreuve. »

Bruno Metsu avait mené l’équipe sénégalaise en quart de finale de la Coupe du monde en 2002 et échoué en finale de la CAN au Mali, la même année contre le Cameroun – défaite aux tirs aux buts  0-0, 2-3 aux t.a.b.-

Bruno M

 

Après ses heures de gloire au Sénégal, il avait émigré vers le Golfe persique, où il avait dirigé avec succès des clubs aux Emirats arabes unis (Al-Ayn), dont la sélection nationale, puis la sélection du Qatar. Il avait succédé à Maradona durant l’été 2012 aux commandes d’Al-Wasl à Dubaï et il avait du démissionner de son poste il y a un an pour se battre contre la maladie. «Je joue le match de ma vie», expliquait-il alors.

Il s’est éteint dans un hôpital près de Dunkerque

Voici un portrait vidéo

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS