Amerique du Nord Andrew Wiggins: à 18 ans, les équipementiers se battent pour l’avoir à des centaines de millions US !

AndrewWigginsAndrew Wiggins, n’a même pas encore débuté sa saison NCAA qu’il fait l’objet de rude bataille dans le monde du sport-business. Ce jeune Canadien, considéré comme le favori de la draft 2014, devrait arriver à la NBA avec un faramineux contrat d’un équipementier.

Elu meilleur lycéen de l’année 2013 dans les sports confondus, le nouvel ailier des Jayhawks du Kansas se fait draguer par Under Amour, Nike et Adidas. « De ce qu’on entend, c’est le gamin qui va attirer le plus gros contrat à son arrivée en NBA. Ce type d’attrait pour un rookie avait presque disparu depuis LeBron (James), Kevin Durant en étant peut-être le dernier exemple », confie un membre d’Under Amour qui reconnait l’intérêt que suscite, le jeune homme.

Les mieux placées pour le signer sont bien évidemment Nike et Adidas. La frime allemande serait prête à lui offrir un contrat proche de 200 millions de dollars sur 10 ans soit le double que proposerait sa concurrente américaine (93 millions de dollars sur 7 ans), rapporte basketusa. « Je sais qu’on va lui proposer entre 140 et 180 millions sur 10 ans. C’est un très gros contrat pour un gamin qui sort du lycée parce que la plupart des contrats pour les rookies ne durent pas plus de quatre ans », indique un membre de la marque aux trois bandes qui souligne que son groupe « veut vraiment » le fils Mitchell Wiggins (ndlr, ancien joueur de la NBA). Problème l’équipementier à la célèbre virgule, préférence du joueur, est prête à s’aligner sur le prix de ses concurrentes pour ne pas lâcher le médaillé de bronze aux championnats du monde U 17 (en 2010) et d’Amérique U18 (en 2012). Adidas pourrait profiter son contrat avec l’équipe universitaire du Kansas pour convaincre Andrew Wiggins avec des pompes et autres produits à sa préférence comme elle l’avait fait avec Derrick Rose.

Allons comprendre les raisons de cette lutte à travers cette vidéo.

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS