Amerique du Sud Brésil 2014 : les menaces d’un puissant groupe criminel

bresil-menaceL’ombre d’une mafia brésilienne plane sur la Coupe du monde 2014. Le Premier commando de la capitale (PCC), l’une des plus puissantes organisations de malfaiteurs du Brésil, met le pays en garde contre toute tentative de renforcement des conditions de détentions de ses membres (isolement, transfèrement…) Le PCC promet une « Coupe du monde de la terreur » au cas où les autorités les défieraient, révèle O Estado de Sao Paulo repris par Le Parisien. L’organisation basée à Sao Polo menace également de troubler les élections présidentielles et législatives d’octobre 2014.

Les PCC, qui sont-ils ?

Le Premier commando de la capitale (PCC) est considéré comme le groupe de malfaiteurs le plus dangereux et le plus structuré du Brésil.  La bande compte plusieurs milliers de membres dont 6 000 à l’intérieur des prisons de Sao Paulo.  Il est attribué au groupe les pires actes criminels enregistrés au Brésil ces dernières années.

La mafia qui a le vent en poupe selon le ministère de la justice  est accusée d’avoir perpétré la vague de violence en 2012 occasionnant la mort de plus de 300 personnes dont une centaine de policiers.  Le Premier commando de la capitale (PCC) est présent  dans 22 des 27 Etats fédérés du Brésil.

 Le Brésil rassure

L’Etat brésilien prend au sérieux les menaces du PCC et  ne compte pas baisser les bras. « J’ai donné des instructions à mes hommes pour qu’ils augmentent leur vigilance», rassure le commandant général de la police de Sao Paulo, le colonel Benedito Meira.  Cette nouvelle menace, la vague de violences enregistrées lors de la Coupe des confédérations et les attaques contre le Secrétaire général de la Fifa soulèvent des interrogations sur le choix du Brésil pour abriter la Coupe du monde 2014.

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com