Afrique Après sa défaite face au Ghana, l’Egypte pourra-t-elle se remettre de son humiliation ? (2ème Partie)

KIPLes Pharaons d’Egypte s’attendaient à tout sauf à ce qu’ils ont vécu mardi après-midi à Kumasi. Venus affronter les Black Stars du Ghana dans le cadre du match aller des barrages de la Coupe du monde 2014, Abou Treika et ses coéquipiers ont été sévèrement battus 6-1. 85 ans que l’Egypte n’avait pas encaissé 5 buts en match officiel. Mais là, ils en prennent 6. Un véritable désastre ! Du coup, malgré le match retour de novembre que les Egyptiens accueilleront peut-être chez eux, nombreux sont ceux qui ne croient plus à une qualification des Pharaons pour le Mondial brésilien.

Le réveil…

Après avoir raté les deux tournois continentaux majeurs, l’Egypte se devait de se remettre sur le bon chemin en se qualifiant pour la Coupe du monde 2014. C’était d’ailleurs l’objectif principal, comme l’a souligné l’entraîneur américain des Pharaons, Bob Bradley, dans une récente interview accordée à cafonline et rapportée par Africa top sports.

Tout a pourtant bien commencé. Les Pharaons ont bien entamé la qualification pour le Mondial brésilien en battant d’abord le Mozambique puis la Guinée Conakry. Ils battront par la suite le Zimbabwe dans le 3eme match du groupe obtenant un bilan sans bavure de 3 matchs, 3 victoires.

Malgré les critiques et les soubresauts politiques, l’Egypte a prouvé qu’elle était encore bel et bien vivante. Elle obtiendra d’ailleurs sa qualification pour le troisième et dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 après sa large victoire sur le Zimbabwe et le Mozambique en match retour.

…Puis la chute

C’est fort de ce parcours sans faute lors de la première phase des qualifications que les Pharaons vont se présenter face au Ghana mardi 15 octobre 2013 pour le compte du match aller des barrages de Brésil 2014. « Nous sommes prêts », disait le coach égyptien tout en vantant les qualités de ses joueurs (anciens comme nouveau) et la motivation au sein du groupe. Mais, sur le terrain, le scénario fut catastrophique. Menés 3-1 en première mi-temps, les Egyptiens vont finalement s’incliner 6-1. Incroyable, mais vrai. 85 années que l’Egypte n’a pas pris 5 buts en match officiel. Mais mardi, elle en a encaissé 6. Presque du jamais vu pour certains. Comment se remettre d’une telle claque ? Voila toute la question.

La défaite, et après ?

Les conséquences de cette cuisante défaite des Pharaons n’ont pas tardé. Sûrement déprimé et découragé, le meneur de jeu vedette, Mohamed Abou Treika, a annoncé sa retraite pour la fin de l’année, au plus tard. Pire, avec cinq buts d’écart, il ne croit plus à une qualification pour la Coupe du monde. Sa tête n’est d’ailleurs plus là. « Gagner la Ligue des champions et disputer la Coupe du monde des clubs au Maroc, puis ce sera au revoir au football et merci pour tout », a-t-il déclaré sur la chaine TV d’Al-Ahly. « Maintenant, il GOMAAfaut se concentrer sur Coton Sport », ajoute-t-il.

Les médias ont aussi annoncé la retraite internationale de Wael Goma. Ce que l’intéressé a démenti.

Quant à l’entraineur, Bob Bradley, il est sous le feu des critiques et est poussé vers la sortie. Mais le président de la Fédération égyptienne a annoncé qu’il ne sera pas licencié, la Fédé n’ayant pas les moyens de payer ses droits qui s’élèveront à environ 366.000 dollars.

Au-delà de tout, la question est de savoir si le football égyptien peut renaître de ses cendres. Même si le match retour contre le Ghana n’est pas encore joué, même si le football présente parfois des surprises, il sera difficile aux Pharaons, au vu de leur prestation du match aller, de renverser la situation.

Le mieux est de commencer à penser au futur. Et la première chose sera de tout mettre en œuvre pour que le championnat reprenne dans de brefs délais. Qu’on le veuille ou pas, le manque de compétition au niveau national a eu beaucoup d’impacts sur la prestation des Pharaons. Les éliminatoires de la CAN 2015 ne sont plus loin. Et pour ne pas la rater, l’Egypte doit se réveiller maintenant.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com