Afrique Ligue 1: Mandanda vit une période difficile avec l’OM

79793-largeCoup dur pour l’Olympique de Marseille. Après la défaite lors du Clasico contre le PSG, les Phocéens chutent dans le derby de la Méditerranée face à l’OGC Nice. L’OM s’est incliné sur la pelouse de Nice en ouverture de la 10ème journée de Ligue 1. Les Olympiens concèdent ainsi leur première défaite de la saison à l’extérieur en championnat.

C’est une très mauvaise opération pour le club phocéen avant la réception de Naples en Ligue des Champions, mardi. Sur leurs trois dernières rencontres officielles disputées, les Marseillais n’ont pas pris le moindre point.

L’OM ne perd donc pas que face aux gros. La trêve internationale n’a pas suffi à remettre le vice-champion dans le bon sens. Le mot « crise » sera-t-il prononcé, cette fois ?

Malgré sa déception, Steve Mandanda ne veut pas parler de crise. Le capitaine olympien s’est exprimé à l’issue de la rencontre.

« On est énormément frustrés parce que ce soir, on a beaucoup d’occasions. Malheureusement on est tombés sur un très bon Ospina qui a tout sorti contre nous… Après quand on ne peut pas gagner, il faut savoir, au moins, ne pas perdre ces matches. Je pense d’ailleurs à ce but qui est, pour moi, largement évitable ! », explique le gardien Franco-Congolais dans des propos relayés par Sport24.com.

 

 

« Vous savez, quand on ne marque pas, c’est difficile de gagner ! Mais au moins on se crée des occasions, cela veut dire qu’il y a des situations, du mouvement, donc quelque part, c’est positif ! Maintenant, c’est vrai qu’il est important de marquer pour gagner les rencontres et prendre des points, » poursuit l’international tricolore.
« Il faut avancer ! De toute façon on n’a pas le choix, on a un match qui arrive mardi avec Naples et la troisième journée de Ligue des champions. Donc il faut enchaîner. On n’a pas le temps de pleurer sur notre cas » confit-il.
« C’est une période difficile parce qu’on enchaîne les gros matches. Et en ce moment, on reste sur une mauvaise série. Maintenant, il faut rester serein parce qu’il y a beaucoup de matches encore avec deux compétitions différentes à jouer (Ligue 1 et Ligue des champions, NDLR). Il ne faut pas tout mélanger et surtout garder cette cohésion pour continuer à avancer ensemble, » a-t-il conclu

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com