Amerique du Nord Tracy McGrady : il avoue avoir songé se doper et ouvre un dossier classé en NBA

tracy-mcgradyLe monde du sport est gangrené par le fléau du dopage. En première loge le cyclisme, avec notamment son dernier scandale en date l’affaire Amstrong et l’athlétisme dont les soupçons n’épargnent personne y compris Usian Bolt. On en parle en revanche moins dans le basket dont la vitrine reste la NBA.

Avec un calendrier où chaque franchise dispute une centaine de match de haut niveau par saison, le risque n’est pas exclu. Cité dans le sacandale Biogenessis, une affaire qui incriminait également le baseball, la NBA s’en est tiré avec un seul joueur suspecté. Est-ce-à-dire  que le championnat nord-américain de basket est loin du monde du dopage ? Le sujet vous vous en doutez fait débat. Invité de l’émission Open Court sur TNT, pour en débattre Tracy McGrady, a avoué avoir envisagé franchir la ligne interdite.

Miné par de récurrentes blessures durant sa carrière, T-Mac en proie à des doutes explique qu’il « n’avait ni la force, ni la confiance en moi ». Et de poursuivre ses confidences comme suit « je ne pensais pas que j’allais guérir naturellement » aussi pour retrouver son meilleur niveau, « J’ai en effet considéré prendre un avantage, quelqu’il soit, même illégal, je l’ai considéré », explique-t-il, insistant sur fait qu’il l’a « considéré ».

Après 16 saisons en NBA, l’arrière de 34 ans a rangé ses pompes cet été  sans « jamais franchir la ligne parce que j’ai vu les effets secondaires qui pouvaient arriver.» Mais peut-on dire que tous les joueurs de la National Basketball Association ont cette force de caractère du cousin de Vince Carter ? L’épisode Lamar Odom indique à suffisance que non. Les médecins qui s’occupent des blessures des joueurs utilisent-ils que des produits indiqués pour remettre sur pied ses NBAeurs ? Ne faudrait-il pas être plus pointilleux sur le sujet ? Il faudra avant tout convaincre les joueurs sur le bien fondé du contrôle et en premier le président de leur syndicat Chris Paul qui s’oppose déjà à la mise en place de tests pour déceler les hormones de croissance, rapporte trashtalk.

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS