Afrique Brésil 2014/Cameroun : La Fécafoot compte sur la presse pour battre la Tunisie

confpressLe pouvoir de la communication! La Fédération camerounaise de football en sait quelque chose. La Fécafoot appelle la presse camerounaise à faire tout ce qui ce qui est en son pouvoir pour mobiliser autant que faire se peut le public sportif en vue d’une victoire des Lions Indomptables contre les Aigles de Carthage de la Tunisie le 17 novembre prochain.

C’était au cours d’une conférence de presse organisée au siège de la Fécafoot. L’objectif de Convoquée par le responsable de la communication des Lions indomptables, Raphaël Nkoa Tsanga, cette rencontre vise à mobiliser les supporters des Lions en vue de pousser l’équipe vers la qualification au Mondial brésilien de 2014.

Les sponsors ont souhaité une « ferveur populaire » à l’occasion de ce match très décisif pour le Cameroun. Le 17 novembre, le stade doit donc être « plein à craquer », à en croire Raphaël Nkoa. D’où la nécessité d’impliquer les journalistes.

La loi de l’omerta enfin brisée !

La presse camerounaise a souvent accusé la cellule de communication de la Fécafoot de faire un black-out sur les informations relatives à l’équipe nationale. Le Team press officer est le premier à subir ces tirs groupés de ses confrères qui lui reprochent notamment de leur « cacher la vraie information ». Cette rencontre avec la presse était donc une occasion tout trouvée pour clarifier les choses.

Une stratégie de communication minutieusement élaboréeRaphael-Nkoa-2

Le travail des journalistes à 24 jours de la rencontre consistera  à convaincre le public de soutenir les Lions indomptables. Ainsi, pour atteindre cet objectif noble et mâtiné de patriotisme,  des insertions dans les journaux, des programmes radiotélévisés, seront organisés sur certaines radios Fm et chaînes de télévisions préalablement choisies. Au menu des jeux concours, des tombolas avec à la clé, de nombreux lots à gagner (tee-shirts et polos des Lions ; maillots de certains joueurs en club ; billet d’entrée au stade, gadgets etc).

Bref, toute une grosse opération de charme ayant pour objectif, de raviver cette union sacrée qui a par le passé conduit les Lions à la qualification. «Chaque journaliste doit rester fidèle à sa ligne éditoriale mais doit garder à l’idée que c’est aussi un devoir citoyen que d’accompagner l’équipe à la victoire», a précisé Raphael Nkoa.

Le 17 novembre prochain, les Lions recevront, pour le compte des barrages de la coupe du monde Brésil 2014, les Aigles de Carthage à Mfandena au Cameroun. Au match aller, les deux équipes se sont neutralisées (0-0).

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports