Afrique de l'Est Hasheem Thabeet : le ‘’bosseur’’ en danger dans l’Oklahoma ?

Hasheem Thabeet« Quand je l’ai rencontré pour la première fois (…) nous avons tout de suite senti (…) qu’il pourrait être un très bon joueur pour nous.» Ces déclarations sont de Scott Brooks, coach du Thunder, au sujet d’Hasheem Thabeet la saison dernière. Joueur le plus grand de la NBA du haut de 2m22, le Tanzanien a été donc placé dans la lignée des meilleurs de la Ligue en poste 5.

 

Une carrière relancée à Oklahoma

Après sa première année sous les couleurs d’Oklahoma City, le Tanzanien a réalisé sa meilleure saison en carrière NBA avec 65 matchs joués à 59,6% aux tirs et 60,4% aux lancers-francs. « J’étais avec lui à Houston. C’est comme la nuit et le jour de le voir ici », commentait en novembre Kevin Martin surpris par l’implication de l’intérieur de 26 ans «Il veut (…) participer à chaque atelier avec entrain. » On aurait pu se réjouir avec la stat susmentionnée. Mais, ilhasheemthabeet faut relativiser la progression de l’ex-rocket qui tournait à 2,4 points par match. Toutefois, le natif Dar es Salam, 2e choix de la draft 2009, est plus attendu dans la raquette et donc en défense. S’il a aussi progressé dans ce secteur de jeu, il n’est pas encore le plus dominant dans la peinture. Noircissant en moyenne sa feuille de match avec 2,9 rebonds (1 rbd off et 1,9 rbd def), 0,4 interception et 0,9 contre Hasheem Thabeet peut et doit mieux faire.

 

Victime de l’éclosion de Steven Adams?

Back-up de Kendrick Perkins la saison écoulée, il a l’occasion d’augmenter son temps de jeu (ndlr, 11 minutes par match) pour sa deuxième année à la Chesapeake Energy Arena. Mais sa prestation en pré-saison ne laisse pas présager cette issue. Limité à cinq minutes lors du match contre les Suns, il est sous la menace du rookie Steven Adams qui s’est déjà fendu d’un double-double 10 points et 15 rebonds en 34 minutes, en sortie de banc, contre les Pelicans. Un match dont les 14 minutes de Thabeet sont qualifiées « de honte », par le site trashtalk. Le Tanzanien pourrait ainsi se retrouver en 3e choix au poste 5. Et les sauts d’humeur qui traduisent la pression sur ses épaule ne sont pas fait pour aider ce « bosseur » en danger.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS