Afrique Ligue des Champions : Anderlecht, facile pour le PSG ?

ca294

Pour son troisième match de Ligue des champions cette saison, le Paris Saint-Germain se déplace sur la pelouse d’Anderlecht. Si les hooligans parisiens et belges ont prévu de « se battre » en marge de la rencontre, les joueurs du club bruxellois quant à eux ont décidé de mouiller le maillot sur le terrain. On peut dire que la pelouse et les alentours du Constant Vanden Stock de Bruxelles seront surchauffés ce mercredi soir.

 

Paris veut garder le cap

A priori, cette rencontre est largement à la portée des hommes de Laurent Blanc. Mais ils ne devront cependant pas prendre ce match de haut, sous peine de repartir de Bruxelles avec une grande désillusion. Car les Mauves s’apprêtent à jouer crânement leur chance devant les stars du PSG. Le Sporting Anderlecht se prépare à contenir la furia du duo Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani.
Depuis la victoire sur l’Olympiakos et le Benfica, le club de la capitale a d’ores et déjà envoyé un message fort au reste de l’Europe. Le Paris Saint-Germain déroule son jeu et n’a jamais tremblé dans son groupe C. Paris peut frapper fort ce soir face à Anderlecht. Si Paris part à ce point-là favori, c’est aussi parce qu’il propose depuis maintenant plusieurs semaines un jeu à la hauteur de ses ambitions.

 

 

N’Sakala : « On peut les mettre en difficulté »


Les Mauves sont conscients de la supériorité parisienne. Mais ils ne comptent pas se laisser faire sur leur pelouse et devant leur public. A l’image de Fabrice N’Sakala qui estime que son équipe a les moyens de contrarier le PSG.article_nasakala

 

« Je pense qu’on peut les mettre en difficulté, malgré les mauvais résultats qu’on a eu en Ligue des champions, glisse le défenseur Franco-Congolais. Ils se sont bien renforcés, mais nous aussi on a une jeunesse triomphale, donc on va miser sur eux et essayer de créer une surprise si possible. »
«J’ai été supporter du PSG mais il a fallu briser ce lien parce que j’ai intégré le monde professionnel. Désormais, Paris est un adversaire pour moi. Je suis plus supporter d’Anderlecht que du PSG», répond habilement le latéral gauche arrivé cet été à Bruxelles.

 

«Je connais bien Blaise Matuidi car on a été formé ensemble à Troyes. J’ai d’ailleurs déjà reçu quelques messages où il me disait de me préparer à un match difficile» reconnaît le joueur qui considère le Parisien comme un grand frère.

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com