Afrique Un match de la NBA en Afrique sub-saharienne ?

Après l’Amérique, l’Europe et l’Asie, l’Afrique sub-saharienne pourrait bien être la prochaine destination de la NBA en 2014. Mais alors quel pays africain pour accueillir la NBA Global Games 2014 ?

BasketA en croire Dikembe Mutombo, huit fois All-star, deuxième meilleur contreur de l’histoire de la ligue et deux fois finalistes NBA, un match de présaison entre deux franchises de la ligue nord-américaine se jouera la saison prochaine dans un pays africain.

Si cette annonce du basketteur congolais a de quoi égayer tout un continent, on peut toutefois se demander quels pays pourraient accueillir ce type d’événement. Nous nous sommes intéressés à l’économie, au niveau de sécurité et à la culture basketball de quelques pays africains afin de voir lesquels pourraient accueillir un match NBA sur le continent.

L’Angola : nation phare du basketball africain

Pays lusophone situé en Afrique centrale, l’Angola connait un taux d’urbanisation de 60% pour une croissance du PIB estimée à 7% enangola2 2011. L’Angola se positionne aujourd’hui comme la principale nation de basketball sur le continent. Les champions d’Afrique en titre aussi bien chez les hommes que chez les femmes, participent régulièrement aux différentes compétitions internationales.

Le pays dispose de salles pour accueillir des événements de basket. La CAN de basketball 2007 s’est d’ailleurs tenue dans ce pays. La culture du basketball est véritablement encrée dans les mœurs au pays d’Edouardo Dos Santos.

Malgré la culture basket, l’Angola ne possédait pas d’ambassadeur en NBA. Carlos Morais, meilleur joueur de l’Afrobasket 2013 a intégré à l’effectif des Toronto Raptors durant la présaison et sera vraisemblablement le premier angolais à joueur en NBA.

L’Angola possède tous les ingrédients pour séduire la NBA.  La langue ne devrait pas être une barrière. Il faudra tout juste donner des garanties quant à la sécurité des joueurs. En Afrique et plus précisément au Togo, personne n’a oublié le triste épisode de Cabinda, au cours duquel des rebelles s’en sont prix au bus des joueurs de football togolais faisant deux morts.

 L’Afrique du Sud : un des pays stratégiques de la NBA Afrique

Le basketball n’est peut-être pas autant développé que le rugby, le cricket ou le football mais la  NBA a choisi Johannesburg pour établir son bureau. L’Afrique du Sud, membre des nouveaux pays émergeants BRICS est la première puissance économique du continent. Les médias et la culture du sport en général hissent  la nation arc-en-ciel aux rangs des grandes nations sportives mondiales. Lorsqu’on sait que l’essentiel des gains internationaux de la NBA viennent des médias et du merchandising, on peut vite comprendre pourquoi leurs locaux sont basés dans le pays de Nelson Mandela. Néanmoins, le développement du basketball dans ce pays est un véritable challenge. Un camp de détection de basketteurs a été récemment construit.

Même si Johannesburg fait partie des villes les plus dangereuses du Monde, l’Afrique du Sud a d’ores et déjà démontrée qu’elle était capable d’être à la hauteur des grands événements : Coupe du Monde de Rugby 1995 et Coupe du Monde de Football 2010.

 Le Nigéria et les « descendants » de Hakeem Ojulawon

Avec une population d’environ 170 millions d’habitants, le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Les jeunes Nigérians ont une réelle culture du sport et des loisirs. Ils Olajuwonsont nombreux, à s’intégrer facilement dans le système américain. La musique et le cinéma nigérians ont réussi à s’exporter et sont aujourd’hui très prisés aux Etas-Unis.

De plus, avec son fer de lance Ime Udoka, qui vient de rejoindre les Knicks, et ses nombreux joueurs en NCAA, le Nigéria est une terre de basketball et possède un vivier de talents. 3e à la CAN 2011, présent aux Jeux Olympiques de Londres, le Nigéria peut être un candidat sérieux pour accueillir un match de la NBA!

Seulement il y a un hic à prendre sérieusement en compte. Il s’agit du problème de l’insécurité qui fait de certaines villes du Nigéria des zones réputées dangereuses. En exemple, on citera le climat de terreur que tente d’imposer depuis années la secte islamiste Boko Haram, le conflit du Delta du Niger autour du pétrole, mais aussi le spectre du terrorisme qui plane sur ce pays pourtant très riche en ressources naturelles comme le pétrole qui devrait normalement faire du Nigéria un vrai géant sur le continent.

 La reconstruction de la Côte d’Ivoire

afroLa Côte d’Ivoire n’est certainement pas une grande nation de basketball comme en football où elle occupe actuellement la première place sur le continent. Toutefois, le pays connait un taux d’urbanisation vertigineux, 49%. Il est aussi vrai que les dix ans de guerre ont mis le pays à genoux, mais depuis le deuxième semestre 2011, la Côte d’Ivoire est en train de faire peau neuve. En termes d’infrastructures sportives, le Palais d’Abidjan a été complètement rénové. Le spectacle offert lors de l’Afrobasket 2013 qui s’est déroulé à Abidjan a été remarquable, et la Côte d’ivoire a été à la hauteur en finissant 4e tout comme à la CAN précédente.  Avec son niveau de développement économique, le pays est en train de se positionner comme un pays capable d’abriter des compétitions importantes. Pourquoi pas un match de pré saison de la NBA ? Peut être pas tout de suite.

Le Sénégal : une autre grande nation de basketball

Le basketball a toujours été un sport très prisé au Sénégal. Avec des joueurs comme Diop, Séné ou encore Badiane, le basket sénégalais n’a rien à envier au football ou à la lutte (les deux principales disciplines du pays). Le Sénégal possède aussi des écoles de basketball dont la SEEDS Academy fondé par Amadou Fall, vice président de la …NBA Afrique. Un acteur qui aura certainement son mot à dire à l’heure de faire un choix. Les dames s’illustrent également dans la discipline. Le Sénégal se positionne comme un sérieux outsider.

RD Congo, Kenya, Cameroun, pourquoi pas ?

 A priori, ces pays ne sont pas des références en basketball. Toutefois, ils ont quelques atouts non négligeables.

La RDC possède deux ambassadeurs de poids en l’occurrence Dikembe Mutombo et Bismack Biyombo. Le sous sol du riche infinment riche ne pèsera certainement pas beaucoup fasse à l’instabilité et les difficultés en termes de développement de ce beau pays. Avec 10 millions d’habitants, Kinshasa pourrait cependant devenir très vite un vivier de talents pour les recruteurs de la NBA.

Ensuite le Kenya a presque tout pour séduire : les médias, une stabilité économique, un développement infrastructurel formidable, une politique sportive bien élaborée qui favorise l’éclosion des talents. Beaucoup de soudanais ont fuit leur pays pour se réfugier à Nairobi. Quand on sait que les habitants du pays de Luol Deng sont réputés pour être très grands, on peut une nouvelle fois porté un regard attentif sur cette nation. Cependant les récents incidents vont ternir la réputation du Kenya et de son tourisme.

Enfin, le Cameroun a un profil intéressant : un ambassadeur (Luc MBah a Moute), des jeunes portés sur la discipline, une équipe nationale qui fait partie des meilleures d’Afrique, une économie en pleine croissance, un boom en  télécommunication, le tout couronné par une vieille tradition sportive. Aucune faiblesse mis à part au niveau des infrastructures.

Et le Gabon d’Ali Bongo dans tout ça ? Lorsqu’on arrive à attirer Zlatan, Neymar et Ronaldo, on peut atteindre les stars de la NBA. Une belle salle avec des stars telles que Lebron James, Kevin Durant ou encore Tony Parker, cela ferait énormément de publicité au pays d’Ali Bongo qui mise beaucoup sur le sport

De toute évidence, seuls l’Angola et l’Afrique du Sud sont aujourd’hui prêts pour accueillir un match de pré saison de NBA. Quel que soit le lieu, ce serait une grande première en Afrique.

 

 

 

 

 

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Un commentaire

  1. Pingback: Guinee Basket La NBA en Afrique subsaharienne en 2014 ? | Guinee Basket

Comments are closed.