Afrique CM 2014 : Le Burkinabé Panandetiguiri « On croit en nos chances de qualification »

panadetiguiri-300x182Les Etalons du Burkina Faso n’entendent pas se laisser faire lors du match retour des barrages de la Coupe du Monde Brésil 2014. Opposés à l’Algérie le 15 novembre prochain, les poulains de Paul Put devraient entrer en stage le 10 novembre en Belgique avant de voyager sur Blida, où se déroulera la rencontre.

Interrogé par les confrères de fifa.com, le défenseur du Burkina Faso, Saidou Panandetiguiri, croit à une qualification malgré la performance assez moyenne du match aller (3-2).

« On a commencé à croire en nos chances de qualification pour la Coupe du Monde. Notre campagne qualificative pour la Coupe du Monde avait mal démarré, mais on s’est dit qu’on était capable de gagner nos quatre derniers matches et c’est ce qu’on a fait ! On n’est désormais qu’à 90 minutes du Brésil et on n’a pas du tout l’intention de laisser notre place à l’Algérie. On revient de tellement loin, ça serait dommage de ne pas tout donner maintenant. »

Pour le défenseur de Royal Antwerp FC, le Burkina Faso n’ira pas en Algérie pour faire un match nul. « Ce serait une erreur d’aller là-bas pour assurer le nul, c’est toujours difficile de défendre dans ces situations. On doit aller chercher la victoire et essayer de jouer le plus possible dans leur camp. N’oublions pas que les Algériens ont réussi à marquer deux buts à l’aller et qu’ils doivent absolument l’emporter cette fois. Mais on a une bonne équipe et je suis persuadé qu’on a les moyens de faire quelque chose là-bas.»

Le joueur de 50 sélections environ, donne des conseils à ses jeunes frères de l’équipe des Etalons.  «Il ne faut pas que les jeunes se mettent trop de pression sur les épaules. Ils doivent garder leur calme. On peut battre n’importe qui si on joue aussi bien qu’à la CAN, mais ça ne marchera pas si tout le monde commence à se prendre pour Maradona. On doit rester nous-mêmes. Beaucoup de nos joueurs évoluent dans de grands clubs européens. Ils ont l’expérience de ce genre de matches, mais la qualification pour la Coupe du Monde passera avant tout par une grande performance collective.»

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com