Afrique Nigeria : Stephen Keshi réglé en partie

st keshiRéclamant ses 8 mois d’arriérés, Stephen Keshi vient de toucher une partie de son salaire. La Fédération Nigériane de football a annoncé la nouvelle à BBC.

« Nous avons fait un effort rapide pour régler une partie de ses arriérés. Nous travaillons très dur pour payer le reste dès que possible », a déclaré le porte-parole de la NFF, Ademola Olajire, à la BBC. « La situation financière de la NFF a causé ce retard. Ce n’est pas une excuse, mais une conséquence de cette réalité financière. »

                                                                             Une première pour Keshi

Le titre de champion d’Afrique des Nations offert pas Stephen Keshi ne lui donne pas le privilège de rentrer en possession de ses dus. L’ancien sélectionneur du Togo et du Mali n’a jamais connu une situation pareille au cours de sa carrière d’entraineur.

« C’est le plus mauvais moment de ma carrière de ce point de vue. Travailler pendant sept ou huit mois sans être payé, je n’avais jamais vécu cela avant. Qu’on me paie ce qui m’est du. Au Mali, mon salaire était déposé sur mon compte avant la fin du mois. Pareil au Togo », a expliqué Keshi à la BBC, avant de poursuivre : « Dans la situation actuelle, j’ai l’impression que je ne suis pas apprécié. Je fais de mon mieux à ce poste, je dois être respecté et payé. »

                                                                                                                                                              La Fédération a des soucis financiers

Comme l’a déjà évoqué, le porte-parole de la Fédération, Ademola Olajire, cette situation est due aux difficultés financières que traverse la trésorerie

« Ce n’est pas comme si on thésaurisait cet argent et refusait de le payer. La Fédération nigériane est dans une situation délicate du point de vue financier. Nous avons dû réduire de moitié la prime de victoire des Super Eagles (de 10 000 à 5 000 dollars) », a tenu à clarifier Aminu Maigari, le président de l’instance.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com