Football Didier Deschamps : « Si on ne se qualifie pas, vous pourrez sortir les bazookas ! »

didier-deschamps-a-fait-appel-a-tremoulinas

C’est une semaine décisive pour l’équipe de France de Didier Deschamps.

La France doit battre impérativement l’Ukraine si elle veut aller au Brésil en juin prochain.

Et à quatre jours du barrage aller face à l’Ukraine, Blaise Matuidi vient de lancer un appel à  «l’union sacrée»

Mais il n’est pas le seul, Didier Deschamps tient le même discours : «Dans la grande famille du foot, ça doit être l’union sacrée. C’est fondamental. On en a besoin. Mais je ne rêve pas non plus. Je sais que ce ne sera pas le cas. Si on ne se qualifie pas, vous pourrez sortir les bazookas. Mais pas avant.»

Personne n’oubliera cette petite phrase…

Deschamps se confie aussi dans l’Equipe, et il y va d’autres petites phrases :

« Ceux qui n’aiment pas le foot, oui. Il y a une agressivité plus importante aujourd’hui.»

«Il y a d’autres sports où ils gagnent autant d’argent, n’habitent pas en France et on ne les emmerde pas. Comme le golf, la Formule1 ou le tennis. En France, on a toujours tapé sur le footballeur.»

«L’essentiel, c’est que les joueurs soient beaux, gentils, éduqués ?»

Il revient aussi sur l’affaire Patrice Evra qu’il a toujours soutenu après ses propos explosifs dans Téléfoot : «L’essentiel, c’est que les joueurs soient beaux, gentils, éduqués? C’est démago. Je suis là pour quoi? Pour construire la meilleure équipe possible.» 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS