Burkina Faso Rugby-XV de France : Fulgence Ouedraogo vise la victoire face aux Tonga

téléchargement

Le troisième ligne international, Fulgence Ouedraogo a décidé de rester à Montpellier. Il vient de prolonger son contrat avec le club héraultais. Il s’est mis d’accord verbalement avec Montpellier pour prolonger son bail de trois saisons supplémentaires. Interrogé sur la question, le Franco-Burkinabè donne ses raisons.
« J’ai longtemps pesé le pour et le contre. Montpellier est un club ambitieux, il y a tout pour réussir. J’ai resigné deux ans pour aller chercher quelque chose avec mon club, même si je n’ai aucune certitude sur l’avenir, » confie-t-il dans les propos relayés par L’Equipe.
Ouedraogo a évoqué ce qui a pesé dans la balance de son choix. Selon lui la prochaine coupe du monde en est pour quelque chose. « A Montpellier, j’ai tout. Ma famille, mes amis et surtout un club ambitieux. Je suis dans un confort. Mais hier matin, je me disais encore :  »Sors de ton confort ! » Mais j’ai finalement choisi de rester dans un cadre que je connais. En prolongeant deux ans, ça me laisse aussi la possibilité d’aller voir ailleurs plus tard si l’opportunité se représente et si l’envie est là. En quittant Montpellier, je prenais peut-être le risque de me mettre en difficulté. En vue de la Coupe du monde, rester à Montpellier est la meilleure décision. J’arrivais à un tournant de ma carrière. Dans les deux cas, je pouvais avoir des regrets. En partant, j’aurais pu me dire que je n’étais pas allé au bout de l’aventure avec Montpellier. Mais en restant, il était possible que je me dise :  »Tu n’as pas eu le courage d’aller voir ailleurs, de te mettre en danger. D’aller dans l’inconnu. » Mais si j’avais vraiment le sentiment d’avoir tout vécu avec Montpellier, partir ne m’aurait pas fait peur. »

 

 

Ouedraogo se focalise sur le match face aux Tonga

 


L’équipe de France accueille les Tonga, samedi au Havre (18 heures), pour son deuxième test-match d’automne. Un match que les Bleus espèrent remporter pour valider leurs progrès. Pour cela, ils pourront s’appuyer sur Fulgence Ouedraogo, l’un des rescapés de l’humiliation subie face aux Polynésiens lors de la Coupe du monde 2011. A Marcoussis où il prépare actuellement le match du XV de France face aux Tonga, le Montpelliérains a donné son avis sur cette équipe réputée pour ses gabarits surdimensionnés. « Ce sont des joueurs très physiques, qui aiment bien les duels ». « On vit une autre période, une autre aventure », raconte Ouedraogo comme le rapporte metronews, qui assure « se focaliser sur ce match uniquement ». « La nécessité de gagner est présente dans la tête de tout le monde. On ne se met pas dans des conditions où l’on se dit que si on perd, on risque gros. L’équipe a besoin de construire sur des victoires et on ne vise que ça pour samedi. »

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com